• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau

Selon l'OMS, le surpoids et l'obésité concernent près de 42 millions d'enfants de moins de cinq ans dans le monde (chiffres de 2013). Avec un peu de sport et une bonne hygiène alimentaire vous pouvez aider votre enfant à trouver son équilibre.

Par France 3 Picardie

Un enfant qui grandit et prend en même temps du poids risque de devenir obèse. La surveillance du poids et de la taille d'un enfant est importante à suivre. Pour un enfant en surpoids, l'objectif initial est de « grandir sans grossir, donc de mincir » sans fixer de poids idéal.

Les causes du surpoids sont multiples (hérédité, alimentation, manque de sommeil). Pour savoir si votre enfant est dodu ou obèse, il suffit de vous référer à la courbe de l'indice de masse corporelle (IMC= poids /taille) dans son carnet de santé.

Le surpoids chez l'enfant - Picardie Matin (08/09/2016)
Selon l'OMS, le surpoids et l'obésité concernent près de 42 millions d'enfants de moins de cinq ans dans le monde (chiffres de 2013). Avec un peu de sport et une bonne hygiène alimentaire vous pouvez aider votre enfant à trouver son équilibre. Marie Samier, diététicienne nous donne les bons conseils.

L'obésité n'est pas à prendre la légère. Les conséquences peuvent être graves pour un enfant, de la mise à l'écart/moqueries par ses camarades à des problèmes de santé :
  • hypertension artérielle
  • hausse des triglycérides (graisses dans le sang), risque de maladies cardiovasculaires
  • diabète (non insulino-dépendant, rare mais possible)
  • problèmes articulaires
  • risque du syndrome d'apnée du sommeil

Que faire ?

Le premier objectif pour l'enfant est la stabilisation pondérale. Il faut associer :
  • hygiène alimentaire (consultation diététique)
  • lutte contre la  sédentarité (en faisant un peu de sport)
  • suivi  psychologique (au besoin)
Attention ! Pas de régime, mais un rééquilibrage en fonction des besoins qui  évoluent avec l’âge de l’enfance à l’adolescence.

© D.R.
© D.R.


Le suivi avec un nutritionniste permet de :
  • corriger des erreurs (ex : quantités souvent trop importantes équivalentes à une ration d'adulte)
  • apprendre à manger trois repas structurés, éviter  les grignotages et le saut des repas (souvent le cas du petit déjeuner)
  • apprendre à reconnaitre la vraie faim (manger doucement dans le calme, bien mâcher ses aliments)
  • ne pas regarder la télé durant le repas
  • bouger plus et limiter les jeux-vidéo (pas plus de deux heures par jour)

© espacesante.be
© espacesante.be


 

Le saxophoniste Arnold Pol joue Jubel