hauts-de-france
Choisir une région

L'aboiement peut devenir un véritable fléau pour les propriétaires de chien mais aussi pour le voisinage. C'est un moyen de communication : le chien aboie pour nous dire quelque chose, pour exprimer une émotion. Recherche d’attention, excitation, anxiété, peur, réaction à son environnement.

Par Nathalie Lavieille

L'aboiement pathologique est toujours associé à d'autres troubles du comportement comme la destruction ou le léchage intenpestif. Il est souvent lié à un sevrage trop précoce et peut correspondre au syndrome HSHA hypersensible hyperactif, véritable pathologie comportementale qui nécessite une consultation vétérinaire et souvent un traitement accompagné de méthodes éducatives.

L'aboiement est le moyen pour l'animal d'exprimer de la peur, une volonté de protéger sa maison et un mode de communication.

Il est nécessaire d'éduquer ces aboiements.
Ce qu'il ne faut surtout pas faire :
  • crier pour le faire taire : cela a un effet inverse et il aboiera encore plus fort
  • jouer en le laissant aboyer
  • ne jamais céder quand il aboie, même au bout de dix minutes
Il faut sociabiliser énormément votre chien pour éviter la peur : balade en ville, rencontre de gens et de congénères et conditionnement par la récompense pour le familiariser aux différents stimulis. Il faut le « contre-conditionner » quand il aboit déjà : on déclenche une autre activité.

Enfin, il faut ignorer le chien qui aboie, c'est l'extinction.

Les colliers anti aboiement ont un rôle de conditionneur réel, mais attention à son effet anxiogène.