hauts-de-france
Choisir une région
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau

Les émotions se sont inscrites dans notre mémoire au cours de l’évolution parce qu’elles favorisent la survie et la protection de l’espèce humaine ainsi que la satisfaction de nos besoins. Comment fonctionnent-elles ?

Par Gontran Giraudeau

La peur, la colère, le dégoût en faveur de la protection et de la survie, la tristesse, la joie et la surprise, toutes ses émotions s’expriment sur notre visage et sont universelles. Elles sont donc un moyen de communiquer dans toutes les cultures.

Les émotions positives sont celles qui indiquent la satisfaction de nos besoins. Les émotions négatives sont à l’inverse signes de frustration.


Comment fonctionnent-elles ?

Une situation va nous émouvoir lorsqu’elle provoque une modification dans notre corps. Ainsi quand j’ai peur ou que je suis en colère mon rythme cardiaque s’accélère, ma respiration également, mon corps va réagir comme si j’étais en danger et se préparer à me protéger.

C’est ensuite notre cerveau qui va interpréter ces modifications physiologiques. C’est pourquoi face à une même situation notre ressenti émotionnel peut être très différent. Tout dépend de notre histoire personnelle, de nos capacités intellectuelles et de notre état psychologique.

Par exemple, face à un serpent certaines personnes peuvent avoir une émotion de peur ou de dégoût quand d’autres auront un sentiment d’apaisement ou de joie, tout dépend des souvenirs qu’ils ont, de ce que leurs exprériences et leur environnement leur auront transmis.
 

Emotions et décisions

Les émotions (étymologiquement « mouvements ») poussent à passer à l’action. Elles participent à la prise de décision. En observant mes propres réactions émotionnelles, je peux constater qu’elles évoluent avec mes expériences. Ainsi plus je suis conscient de mes expériences antérieures plus je peux développer mon intelligence émotionnelle et plus je suis en mesure de prendre les « bonnes décisions ». Il s’agit de faire confiance à ses émotions sans se laisser influencer par certains biais qu’elles peuvent induire.

Psycho - Picardie Matin (25/03/2016)