hauts-de-france
Choisir une région
© France 3 Picardie / Gontran GIraudeau
© France 3 Picardie / Gontran GIraudeau

La pensée que le corps est influencé par l’âme ou les émotions remonte à l’Antiquité, mais la psychosomatique comme discipline n'apparaît qu'au XIXe siècle. La somatisation décrit la transcription d’un trouble psychologique en symptôme physique.

Par Gontran Giraudeau

Facteurs favorisants la somatisation

  • l’éducation et le comportement face à la maladie
  • les personnalités anxieuses ou déprimées (baisse du système immunitaire)
  • personnalités dépendantes, sentiment d’infériorité
  • l’alexithymie (difficulté à exprimer verbalement ses émotions)

Les affections psychosomatiques

Elles sont très nombreuses et l’on constate que la santé de « l’homme civilisé » est de plus en plus menacée par la psychosomatisation. Le sujet qui somatise se retrouve très souvent à multiplier les consultations spécialisées pour trouver une raison à ses maux.

Ces affections psychosomatiques peuvent concerner :
  • des troubles gastriques, des troubles disgestifs.
  • certains troubles des conduites alimentaires comme l’obésité.
  • des troubles respiratoires comme l’asthme.
  • des troubles cardiaques
  • des troubles de la sexualité et certaines affections gynécologiques.
  • certaines affections dermatologiques (psoriasis, eczéma)
  • acouphènes

En thérapie

  • on considère l’individu dans sa globalité : il est fondamental de faire du lien avec les différents médecins consultés par le patient
  • le but est de réinvestir son corps, se connaître soi-même tant physiquement que psychiquement
  • la pratique de la relaxation afin de se recentrer sur soi et de développer une meilleure conscience de soi
  • apprendre à identifier ses émotions puis à les exprimer
  • faire des liens entre nos pensées nos émotions et nos comportements. C’est à dire entre notre corps et notre esprit

Psycho - Picardie Matin (29/01/2016)