hauts-de-france
Choisir une région
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau
© France 3 Picardie / Gontran Giraudeau

Jean-Mary Thomas nous raconte l'aventure d'une petite fille infirme qui sera soignée par... le diable ! Une histoire merveilleuse en picard et en partenariat avec l'Agince pour ech picard.

Par Gontran Giraudeau

Noella était une belle petite fille malheureusement affligée d'une infirmité : elle boîtait. Son père était bûcheron et sa mère pécheuse de moules à Ault.

Au pied de la grande falaise, il y avait un souterrain creusé par la mer et si profond que personne ne s'était aventuré jusqu'au bout. On l'appelait le trou du latuzé ou du bricassi (êtres imaginaires, similaires au croque-mitaines). La mère de Noella lui disait toujours qu'il ne fallait surtout pas approcher ce trou car il était maudit.

Noella accompagnait sa mère pécher les moules mais un jour elle alla seule, à 8 ans à peine. Seule dans les rochers elle entendit un grand cri venant du souterrain et, malgré les recommandations de sa maman, s'en approcha, pensant que quelqu'un était peut-être en danger. Arrivée près du souterrain, elle devina une petite lumière et vit une jolie fée avec de longs cheveux blonds, habillée d'une belle robe et portant un beau collier de perles.

Fascinée, Noella suivit la fée dans le souterrain, mais au bout il n'y avait plus de lumière et plus de fée. Elle prit peur, n'entendit plus que les vagues qui s'écrasaient sur les rochers et ne vit plus qu'un minuscule point blanc vers lequel elle courut. Mais elle tomba et au moment de se relever elle vit la fée qui l'entraîna vers le fond du souterrain, vers le diable.

La petite boîteuse se mit à pleurer, à hurler, s'aperçut qu'elle n'était pas seule et que quelqu'un, homme ou bête, s'approchait d'elle. Elle pensa au bricassi, au latuzé dont lui parlait sa mère et se dit qu'elle allait mourir. Elle essaya encore de se relever mais la bête lui serra très fort sa jambe trop courte. Elle retomba, réessaya plusieurs fois et réussit à avancer en traînant la bête qui s'accrochait. Elle rassembla toutes ses forces, approcha doucement de la sortie et, au moment où ses forces allaient l'abandonner, aut le sentiment que la bête ne serrait plus sa cheville. Elle se mit alors à courir et sortit du souterrain.

Trop contente d'être sauve, elle oublia son panier de moules et courut chez elle pleurant à chaudes larmes. Elle s'affala sur sa paillasse et reprit doucement son souffle. Levant la tête, elle vit ses parents qui l'entouraient mais elle ne put dire un mot et se blottit dans les bras de son père qui lui dit : « la fée nous a tout raconté, n'aie pas peur il ne t'arriveras plus rien. Maintenant, marche autour de la table ! ». Noella obéit, sans trop comprendre pourquoi son père lui demandait cela, et s'aperçut alors du miracle accompli par la fée dans le souterrain : le petite fille ne boitait plus ! Le latuzé avait tellement tiré sur sa jambe malade qu'il l'avais remise à la bonne longueur.

une histoire de picard - Picard Matin (05/11/2015)