• DÉCOUVERTE
  • MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • économie
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE
Le site de l'Arsenal à Condé-sur-l'Escaut / © France 3 Hauts-de-France
Le site de l'Arsenal à Condé-sur-l'Escaut / © France 3 Hauts-de-France

Trois bonnes raison de devenir apprenti archéologue sur le chantier de l'Arsenal à Condé-sur-l'Escaut près de Valenciennes.

Par Elise Benoit et Naoufel Elkhaouafi

S'initier à l'archéologie 

Découvrir les différentes techniques et méthodes de fouilles grâce à des initiations organisées dans un lieu exceptionnel, c'est avec l'association So.Dev.Arsenal

 
Trois bonne raisons de découvrir l'archéologie
Naoufel Elkhaouafi, Benoît Gengembre, Bruno Weil, Richard Gelée
 

Like 1 : populariser l'archéologie

L'association organise des initiations avant chaque fouille, une bonne façon de découvrir l’histoire locale. 

"On a surtout beaucoup de préjugés sur l’archéologie. Les gens imaginent généralement que c’est en Égypte que se pratique l'archéologie et que ça parle de dinosaures. Alors que pas du tout ! Justement, on essaie de leur faire comprendre ça se pratique avec une truelle plutôt qu’un pinceau", explique  Alice Bucklan, médiatrice en archéologie. 
 


Like 2 : Créer des vocations

Des ateliers pour enfants ou adolescents permettent à de futurs "Indiana jones" de trouver leur vocation professionnelle.

Elise Gun, archéologue en herbe nous dit : "Ce qui m'intéresse, c’est qu’on découvre ce que les personnes faisaient, comment ils vivaient ou leur façon de manger."

 

Vue aérienne du logis seigneurial et de l'hôpital, 2012 / © SO.DEV Arsenal
Vue aérienne du logis seigneurial et de l'hôpital, 2012 / © SO.DEV Arsenal



Like 3 : un lieu prestigieux

Des étudiants en archéologie, plus expérimentés que les enfants, sillonnent le site à la recherche du moindre vestige.

"C’est un site quand même qui a plusieurs siècles d’existence : il y a le château du XIIème puis la fonderie du XVIIème... C’est un site où il y a toutes les périodes qui se succèdent et c’est génial !"


 

A lire aussi

Avec Arnaud Ducoudré, directeur d'antenne Sanef 107.7