• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Vous êtes formidables

L'actu des Hauts-de-France que vous allez liker, du lundi au vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

“SOS Villages d'Enfants”, une association au grand coeur

L'association "SOS Villages d'Enfants" de Marly / © France 3 Hauts-de-France
L'association "SOS Villages d'Enfants" de Marly / © France 3 Hauts-de-France

Voici le portrait de l'association "SOS Villages d'Enfants" qui accompagne des fratries séparées de leurs familles. Des mères "SOS" les élèvent jusqu'à l'autonomie.
Exemple avec le portrait de Garmia qui prend soin de cinq enfants dans le Nord.

Par Elise Benoit

Jouer, apprendre, rêver


Avoir une chambre et être en sécurité, être entouré d'affection et de gentillesse, mais aussi bénéficier d'un cadre parental, figure indispensable pour bien grandir, c'est ce qu'apportent les éducatrices familiales de l'association "SOS Villages d'Enfants" à des fratries séparées de leurs parents suite à décision de justice.

La belle histoire : "SOS Village d'Enfants"
Virginie Demange, Jean-Marie Barféty, Richard Gellée, Vincent Dusausoy - France 3 Hauts-de-France


Un exemple de générosité avec Garmia


"On fait comme une mère normale ferait, on est là pour les faire grandir."

Mère SOS d'accueil depuis quelques années dans le village d'enfants SOS de Marly-lez-Valenciennes dans le Nord, Garmia Ghalem s'occupe actuellement de cinq enfants issus de deux fratries. Le juge pour enfants a décidé d'éloigner ces enfants de leurs familles respectives, mais de continuer à maintenir le lien essentiel qui existe entre les frères et sœurs.

Pour Garmia, qui est issue d'une famille nombreuse, aider des enfants en perte de repères fut une évidence. Une vocation qui s'est transformée en un véritable travail. Garmia reste avec les enfants 24h sur 24, 7 jours sur 7 et trois semaines par mois puis elle quitte la maison "SOS" pour une semaine de repos.

"Je leur apporte de l'amour, enfin comme eux. J'en reçois autant qu'ils reçoivent. On les aime comme si c'étaient nos enfants et je pense qu'ils le savent."

Son travail, c'est permettre à l'enfant de nouer ses lacets, de prendre le bus tous seul et de connaître ses tables de multiplication.

C'est donc guider cet enfant dans les petites tâches du quotidien, l'accompagner dans l'apprentissage scolaire, le soigner en cas de maladie, l'écouter le moindre chagrin, le gronder pour le remettre sur pied, lui faire un câlin, lui tenir la main puis la lâcher pour mieux l'aider à grandir et enfin accéder à l'autonomie...

Ce sont toutes les actions de parents que font les mères SOS des villages d'enfants SOS.

Garmia avec Mary et Maëva
"Elle nous a élevées comme une mère. (...) Je ne serais peut-être pas ce que je suis aujourd'hui, sans elle." / © France 3 Hauts-de-France
Garmia avec Mary et Maëva "Elle nous a élevées comme une mère. (...) Je ne serais peut-être pas ce que je suis aujourd'hui, sans elle." / © France 3 Hauts-de-France

Garmia, Maëva et Mary


Les deux sœurs, Mary et Maëva sont revenues dans la maison de Garmia pour témoigner de ce lien unique et émouvant qui les unies toutes les trois. 

Baladées dans des familles d'accueils, auprès de Garmia elles ont retrouvé un équilibre qui leur a permis de grandir sereinement. "Garmia, c'est une sauveuse" dit en souriant Mary.

"Bein, elle nous a aimées comme une mère, elle nous a élevées." nous raconte sa soeur Maëva. " Elle a aussi aidé ma mère à garder sa place de mère et Garmia, elle nous a bien élevées. (...) Je ne serai peut-être pas ce que je suis aujourd'hui sans elle". 

Garmia, émue est fière de ces jeunes femmes devenues étudiante en droit pour Maëva et aide-soignante pour Mary.
"C'est un aboutissement de notre travail ... ils viennent et vous donnent plein de bonheur."



"SOS Villages d'Enfants", une association au grand coeur


Accueillir les enfants isolés et sans soutien parental ; prévenir l’abandon et soutenir les familles ; éduquer et soigner sont les trois grandes missions de "SOS Villages d'Enfants". 

L'association est internationale et a été créée en 1949 en Autriche. Ce sont plus de 84 000 enfants et jeunes qui sont accueillis dans 571 villages d’enfants SOS du monde entier. 

En France, "SOS Villages d'Enfants" compte 13 villages d'enfants avec bientôt quatre nouveaux à venir et trois structures d’insertion professionnelle pour les jeunes majeurs. En tout, ce sont 643 enfants accueillis par les 121 éducatrices familiales (mères SOS) et 141 aide-familiaux.




A lire aussi

Visite guidée du Bruxelles des lobbies