hauts-de-france
Choisir une région
Le réalisateur Christian Carion dans "Vous êtes Formidables" du 13 mars 2018 / © France 3 Hauts-de-France
Le réalisateur Christian Carion dans "Vous êtes Formidables" du 13 mars 2018 / © France 3 Hauts-de-France

Le réalisateur cambrésien Christian Carion raconte son Nord, ses films et son amour du fromage.

Par Elise Benoit pour Virginie Demange

Christian Carion est né à Cambrai. Ses parents sont agriculteurs et dès l’âge de 13 ans, il se découvre une passion pour le cinéma. Il deviendra cinéaste.

D'origine nordiste, le réalisateur est passionné par notre région. Il adore le maroilles et en consomme même au petit-déjeuner ! Passionné par le fromage d'accord, mais aussi passionné par le 7ème Art au point de vouloir nous le transmettre

Il se bat donc pour l’ouverture d’un cinéma à Bapaume, ville dans laquelle, dit-il, il a "appris à conduire et à nager". Car Le Palace, le dernier cinéma de la ville, a fermé en 1992 et depuis, les Bapalmois sont forcés de faire une trentaine de kilomètres pour se faire une toile. 

Apprenez à mieux connaître le réalisateur grâce à notre fiche signalétique et à notre jeu de questions-réponses Like/pas like.


La fiche signalétique de Christian Carion

La fiche signalétique de Christian Carion


L'interview décalée "Like/pas Like" de Christian Carion

L'interview décalée de Christian Carion


Christian Carion a réalisé plusieurs films : "Une hirondelle a fait le printemps" en 2001, "Joyeux Noël" en 2005, "L’affaire Farewell" en 2009, "En mai fais ce qu’il te plaît" en 2015 ou encore "Mon garçon" en 2017.

"Mon garçon" est un polar tourné avec Guillaume Canet, Mélanie Laurent et Olivier de Benoist. Il s’agit de l'histoire d’un père prêt à tout pour retrouver son fils de sept ans qui a été kidnappé.

Un film tourné en 6 jours et en temps réel, dans lequel l’acteur Guillaume Canet découvre le scénario au fur et à mesure du tournage afin de vivre au plus près les émotions du personnage : "Il a accepté de relever ce défi. L'équipe du film avait interdiction de lui parler. Il mangeait à l'écart et logeait seul dans un autre hôtel que l'équipe. Il était dans un isolement qui lui empêchait de deviner quoique ce soit de ce qui se passait. Guillaume Canet est devenu parano au bout de quelques heures. C'est exactement le personnage."

"Mon garçon" a reçu, le 24 février dernier, le 14ème Prix Jacques Deray qui récompense le meilleur film policier français de l'année.


Bande Annonce du film "Mon garçon" de Christian Carion


A lire aussi