Vous êtes formidables

L'actu des Hauts-de-France que vous allez liker !
Logo de l'émission Vous êtes formidables

Rencontre avec Grégoire Delacourt : “Je voulais rendre hommage à l’âge qui passe”

Grégoire Delacourt / © Olivier Corsan - MaxPPP
Grégoire Delacourt / © Olivier Corsan - MaxPPP

L’auteur nordiste Grégoire Delacourt nous livre son dernier roman "La femme qui ne vieillissait pas". L'histoire d'une femme dont la beauté ne fane pas et qui s'interroge sur le temps qui passe.

Par Elise Benoit

Rendre hommage au temps qui passe​


"La femme qui ne vieillissait pas" raconte le temps qui passe. Celui qui fait peur ou celui qui accompagne.

L'écrivain nordiste, auteur de "La liste de mes envies" adapté au cinéma par Didier Le Pêcheur, est toujours amoureux des destins incroyables. Il narre dans ce sixième ouvrage l'histoire de Betty. 

Betty a 35 ans et elle découvre petit à petit qu’elle a le pouvoir de ne pas vieillir. Pour elle, au tout début du roman, c’est une expérience extraordinaire mais au fil de la vie, ses proches, eux, continuent à vieillir.

"Elle s’aperçoit qu’en ne vieillissant pas, elle ne participe plus au monde. Les gens autour d’elle grandissent… ça devient troublant d’avoir un mari qui a l’âge de son père. Au fond, je voulais rendre hommage à ce temps qui passe et qui nous embellit."

"La femme qui ne vieillissait pas" est un conte moderne dans lequel Grégoire Delacourt a choisi de se mettre à la place de son héroïne afin d’essayer de comprendre les femmes, leurs difficultés ou leurs espoirs. Il ancre aussi son roman dans notre époque contemporaine pour, à sa manière, décrire la place des femmes dans la société.

"Cette époque, ce sont des révolutions extraordinaires pour les femmes. Tout ce qui a créé la modernité sociale des femmes est très récent. La pilule, l’avortement, le droit de voter, le droit d’hériter sans la signature de son mari. Tout ça est très récent et je tenais à rappeler que ce combat n’est pas ancien et surtout n’est pas terminé."


Grégoire Delacourt dans "Vous êtes Formidables"


Ce n'est pas juste de vouloir être jeune à tout prix. Le temps est beau et je voulais rendre hommage à l’âge qui passe. 

 


Les confidences de Grégoire Delacourt


L’auteur soulève des montagnes, est impatient, aime les histoires d’amour ... "C'est dingue les couples où l’un meurt quelques jours après l’autre, c’est d’un romantisme absolu. J’adore, j’adore."
Il aime jouer avec les mots. Alors regardez sa fiche signalétique pour connaître son juron favori.

Les petites manies de Grégoire Delacourt

Il faudrait que les choses aillent plus vite mais en même temps, le temps qui nous sépare de ces rêves-là, il est beau aussi. Cette attente, elle a des vertus.

 

Le reportage de France 3 Lille

L'écrivain nordiste Grégoire Delacourt suspend le temps dans son nouveau roman
Grégoire Delacourt, auteur de " La femme qui ne vieillissait pas" - France 3 Nord-Pas-de-Calais - Reportage de Christelle Massin. Sergio Rosenstrauch et Manon Lecharpentier. Infographies de Cécile Detez de la Dreve et montage d'Isabelle Lefebvre.



"La femme qui ne vieillissait pas", Grégoire Delacourt,
Éditions JC Lattès, 256 pages, 18 €
 

 

A lire aussi

Le groupe "Sur les Docks"