hauts-de-france
Choisir une région

Vous êtes formidables

L'actu des Hauts-de-France que vous allez liker, du lundi au vendredi à 10h15.
Logo de l'émission Vous êtes formidables

Revisiter la Picardie du XIXe siècle avec le musée municipal de Soissons

Aquarelle de Léopold Baraquin dans l'exposition "Et in Picardia Ego" au musée municipal de Soissons / © France 3 Hauts-de-France
Aquarelle de Léopold Baraquin dans l'exposition "Et in Picardia Ego" au musée municipal de Soissons / © France 3 Hauts-de-France

Voilà trois bonnes raisons de visiter le musée municipal de Soissons et d’y découvrir l’exposition temporaire "Et in Picardia Ego" avec les aquarelles du XIXe siècle de Léopold Baraquin.

Par Elise Benoit

Un musée niché dans deux lieux prestigieux


Se rendre au musée municipal de Soissons, c’est avoir la possibilité de visiter deux abbayes.

L’abbaye Saint-Léger dont le cloître, la chapelle et la crypte sont du pur style gothique et l’abbaye St Jean-des-Vignes, construite à partir du XIIe siècle et classée aux monuments historiques, accueille le Centre d'Interprétation de l'Architecture et du Patrimoine dans l'ancien logis de l’Abbé.

L’abbaye Saint-Léger a été, quant à elle, construite entre le XIIe et le XIXe siècle et a abrité, durant ces 700 années, une communauté de chanoines séculiers. Puis en 1957, elle a été choisie pour accueillir le musée municipal de Soissons.

Avec un fond d’œuvres riche et varié, les collections du musée municipal courent de l’Antiquité à nos jours.


L'abbaye St-Léger à Soissons / © France 3 Hauts-de-France
L'abbaye St-Léger à Soissons / © France 3 Hauts-de-France

La Picardie du XIXe en aquarelles et le travail de Léopold Baraquin


Dans l’exposition temporaire "Et in Picardia Ego", le musée propose de découvrir le travail du peintre Léopold Baraquin.

Pendant 40 ans, Léopold Baraquin peint cette région picarde qu’il connaît bien et utilise sa fonction de conducteur des travaux des Ponts-et-Chaussées pour croquer ses paysages et ses habitants, la Picardie dans sa ruralité.

Ce sont 136 de ses aquarelles et dessins à la mine de plomb qui y sont exposés. On visite avec ses aquarelles "le territoire de Soissons et les grands sites qui fascinaient les romantiques. Ce qu’on y découvre aussi, c’est l’importance historique de cette région qui a vu de grands seigneurs et de grands monastères." Explique Christophe Brouard, directeur du musée de Soissons.

L’exposition « Et in Picardia Ego » est visible jusqu’au 24 juin au musée municipal de Soissons, dans l’abbaye Saint-Léger, 2 rue de la Congrégation. Les horaires d’ouvertures du musée sont par ici

Affiche de l'exposition "Et in Picardia Ego" à Soissons / © Musée municipal de Soissons
Affiche de l'exposition "Et in Picardia Ego" à Soissons / © Musée municipal de Soissons

L'exposition et le musée en vidéo

Retrouvez notre reportage sur l'abbaye Saint-Léger et l'exposition "Et in Picardia Ego", vous y verrez certaines des aquarelles de Léopold Baraquin. 

Les aquarelles de Léopold Baraquin à Soissons
Marie Sicaud / Franck Moatti / Maxime Milluy / Nicolas Duchet / France 3 Picardie

A lire aussi