• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Vous êtes formidables

L'actu des Hauts-de-France que vous allez liker, du lundi au vendredi à 10h20
Logo de l'émission Vous êtes formidables

Romane Bohringer : confidences sur son premier film “L’amour flou” et sa nouvelle vie

Romane Bohringer présente son premier film "L'amour flou" / © France 3 Hauts-de-France
Romane Bohringer présente son premier film "L'amour flou" / © France 3 Hauts-de-France

Rencontre généreuse avec la comédienne Romane Bohringer. Avec pudeur, elle nous présente son premier film "L’amour flou". Une comédie joyeuse sur le thème de la séparation primée par le public aux festivals du film d’Angoulême et de La Rochelle.

 

Par Elise Benoit

Comment se reconstruire quand l’amour s’envole ? Comment rester une famille unie quand les chemins bifurquent ? Comment rester joyeux et continuer à construire ensemble quand un couple se sépare ? 

Ce sont les questions posées par Romane Bohringer dans son premier film "L’amour flou". Elle y raconte sa propre séparation d’avec le père de ses enfants, le comédien Philippe Rebbot qui est aussi le co-réalisateur du film. 

Nous avons vécu 10 ans ensemble et nous avons fait de magnifiques enfants. À un moment donné, nous avons cessé d’être des amoureux et nous avons été absolument bouleversés à l’idée de se séparer de manière occidentale. C'est-à-dire chacun chez soi et chacun son tour pour les enfants. Ça ne nous allait pas. Donc nous avons commencé à tourner autour de cette question. Et on a inventé une solution en achetant deux plateaux nus dans un immeuble qu’on a fait communiquer par la chambre des enfants.

 
Affiche du film "L'amour flou" de Romande Bohringer et Philippe Rebbot
Affiche du film "L'amour flou" de Romande Bohringer et Philippe Rebbot


Un ami leur conseille d’en faire une histoire. Un peu dingues, ils décident donc de réaliser un film en même temps que les travaux de leurs nouveaux chez-eux avancent. 

Une caméra les suit tout au long de ce parcours et ils se lancent ainsi un vrai défi celui de mélanger la réalité à la fiction. "Miraculeusement ça a donné un film", nous dit la réalisatrice. Le journal Le Monde définit ce film comme une comédie joyeuse de la rupture.
 


Un objet filmique sur la rupture qui est un peu un OVNI cinématographique. "L'amour Flou" est écrit et réalisé sur le fil de leur vie. 

On a tourné en très peu de temps. Les producteurs nous ont fait confiance, car le scénario s’écrivait au fur à mesure de la vie. 

Une réelle aventure humaine où leurs proches, parents et enfants ont été mis à contribution : "On a réussi à entraîner les gens derrière nous."
Romane Bohringer raconte "L'amour flou"

Je suis assez fan des comédies sentimentales, car j’adore les films où l'on pleure, où l'on rit. J’avais envie d’une fable qui passe par tout ce qu’on a vécu pour finalement trouver un peu de lumière là-dedans.

Romane Bohringer et Philippe Rebbot recevant le prix du public au festival du film francophone d'Angoulême pour "L'amour fou" / © MaxPPP/R. Joubert
Romane Bohringer et Philippe Rebbot recevant le prix du public au festival du film francophone d'Angoulême pour "L'amour fou" / © MaxPPP/R. Joubert


Une comédie sentimentale plébiscitée par le public et primée déjà deux fois. Une première fois au festival international du film de La Rochelle et une seconde fois au festival du film francophone d'Angoulême.

Des prix décernés par la profession et le public qui confortent la comédienne dans son choix de passer à la réalisation. 

"Avant je disais « ouais, j’ai écrit un film sur ma séparation et c’est drôle », j’avais l’air d’une mytho maintenant avec ce prix du public à de La Rochelle, ça fait sérieux."
 

Essayons d’être heureux… Ne serait-ce que pour montrer l’exemple !

 

A lire aussi

"Maths en jeans" : un projet pédagogique ambitieux