• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

“Fan Day” : le LOSC termine sa préparation par une défaite face à Leicester

© LOSC
© LOSC

Malgré un bon début de match, le LOSC s'est laissé dominé par les Anglais de Leicester. Mais la star Nordiste du jour, c'était Benjamin Pavard, venu donner le coup d'envoi.

Par M.D. avec AFP

La préparation de Lille, très encourageante jusque-là, s'est terminée par un accroc avec une défaite 2-1 face aux Anglais de Leicester, samedi en match amical au Stade Pierre-Mauroy.

A une semaine de son entrée en lice en championnat face à Rennes, le Losc a été battu par une solide équipe anglaise, désormais entraînée par Claude Puel, un ancien Lillois.

Tout avait pourtant bien commencé pour les Dogues avec une énorme occasion pour Lebo Mothiba, sauvée par Kasper Schmeichel au bout de seulement 24 secondes. Peu après, l'international Sud-Africain ouvrait le score en battant le portier danois après un bon travail de Nicolas Pépé et un centre de Zeki Celik (4).
 

Schmeichel sauvait encore les siens sur un missile de Yassine Benzia (28) et réveillait son équipe, qui se montrait plus tranchante et parvenait à égaliser par son avant-centre Kelechi Iheanacho d'une belle tête (34).

"On a fait une très bonne entame, avec une belle animation offensive et de la présence, mais ensuite, on a reculé et on a laissé Leicester nous dominer", a déploré Christophe Galtier, l'entraîneur nordiste.

 

"Faire de ce groupe une belle équipe"


Après la pause, alors que Lille poussait, le Nigérian doublait la mise à la conclusion d'un contre (59). Les Nordistes se procuraient plusieurs occasions, mais sans réussir à arracher l'égalisation.

"On a été surpris par la très bonne entame de cette équipe lilloise, qui était entreprenante et mettait beaucoup de verticalité. Petit à petit, on a réussi à
revenir dans le match et on a fait preuve de caractère pour gagner"
, s'est félicité Claude Puel.

Toutefois, le jeu pratiqué par le Losc samedi était plutôt séduisant et l'apport de recrues comme Jonathan Bamba ou le Portugais José Fonte était notable.
 

Un an après la folie Bielsa, Lille aura connu une préparation plus sereine avec un bilan de deux victoires (face au FC Porto et Portimonense),
deux nuls (contre Everton et le Betis Séville) et deux défaites (face à Reims et Leicester).

"Les résultats sont anecdotiques, mais le groupe a bien travaillé, a été sérieux, appliqué, disponible. C'est très positif, a estimé Galtier. Il faut maintenant qu'on arrive à faire de ce groupe une belle équipe."
 

Le coup d'envoi fictif de la rencontre avait été donné par le champion du monde Benjamin Pavard, formé au LOSC et de retour dans son ancien jardin, sous les acclamations du public qui a entonné la chanson en son honneur devenue célèbre lors du Mondial en Russie.

 

Sur le même sujet

TRIBUNE NORD. Quelles solutions face à l’homophobie dans les stades ?

Les + Lus