Galtier (LOSC) : “Aucune pression de résultat” face à l'Ajax Amsterdam

Christophe Galtier, entraîneur du LOSC, ce mardi soir / © FRANCE 3
Christophe Galtier, entraîneur du LOSC, ce mardi soir / © FRANCE 3

Le LOSC n'a plus rien à gagner, ni à perdre en Ligue des champions. 

Par Emmanuel Magdelaine

L'entraîneur du LOSC Christophe Galtier a estimé mardi que son équipe, quasiment éliminée, n'aurait "aucune pression de résultat" face à l'Ajax Amsterdam, mercredi pour la 5e journée de la Ligue des champions. "C'est un privilège de préparer un match de Champions' League à domicile. Tout
entraîneur, tout joueur rêve de jouer ce genre de match. Et il y a un avantage, c'est qu'il n'y a aucune pression de résultat
", a déclaré le technicien nordiste en conférence de presse de veille de match.

Le Losc, qui ne compte qu'un point après quatre rencontres, est déjà éliminé de la course aux 8e de finale et il faudrait un improbable concours de circonstances pour terminer troisième du groupe H, synonyme de 16e de finale de C3. En effet, pour ne pas finir derniers de leur poule, les Lillois doivent battre l'Ajax mercredi, s'imposer sur la pelouse de Chelsea dans deux semaines et compter sur deux victoires de Valence, à Mestalla contre les Londoniens mercredi et à Amsterdam lors de la dernière journée.

"La Champions' League est la plus belle des vitrines pour un club, pour les joueurs... Il faut prendre ce match avec beaucoup d'envie et de détermination, en faisant en sorte que chaque joueur soit au top et à son meilleur niveau pour vivre un match intense", a ajouté Galtier, qui espère que sa jeune équipe pourra continuer à apprendre et à engranger de l'expérience.
 
La conférence de presse de Christophe Galtier avant LOSC-Ajax

Interrogé sur la mauvaise passe de ses troupes, qui n'ont gagné qu'un seul de leurs dix derniers matches, toutes compétitions confondues, l'entraîneur lillois s'est voulu rassurant. "C'est toujours désagréable. Mais il y a une volonté chez mes joueurs de retrouver un niveau. Il faut travailler sur la confiance des joueurs, leur donner beaucoup d'amour et d'affection. C'est comme ça qu'on va retrouver une dynamique. L'essentiel, c'est l'état d'esprit des joueurs", a-t-il souligné.
 

"Il est important de se créer des situations, d'insister, pour enlever le doute aux attaquants. Autour de Victor (Osimhen, NDLR), il faut que mes joueurs se libèrent. Il nous manque cette réussite et pour la retrouver il faut insister dans le travail, dans la volonté d'aller vers l'avant et je suis persuadé que ceux qui sont moins efficaces que l'année dernière vont le redevenir", a-t-il conclu.


 

Sur le même sujet

Les + Lus