• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Hauts-de-France : un pic de pollution est prévu ce dimanche 25 août dans 3 départements de la région

Il est fortement suggéré aux conducteurs de réduire leur vitesse lors de pics de pollution. / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3
Il est fortement suggéré aux conducteurs de réduire leur vitesse lors de pics de pollution. / © FREDERIK GILTAY FRANCE 3

Le Nord, le Pas-de-Calais et l'Oise sont concernés par un épisode de pollution ce dimanche 25 août.

Par Manon Pélissier

Le retour des vacances rime avec pic de pollution... Ce dimanche 25 août, un épisode de pollution est prévu dans les départements du Nord, du Pas-de-Calais et de l'Oise, a annoncé dans un communiqué Atmo, l'observatoire de la qualité de l'air.
 

Fortes chaleurs et vent très faible


Il peut être expliqué par "la hausse des concentrations en ozone, dûe aux conditions météorologiques estivales", explique Atmo. À cause de "l'augmentation des températures et d'un vent très faible, les concentrations en ozone continuent à augmenter et dépasseront le seuil d'information et de recommandation pour la journée", poursuit l'observatoire dans son communiqué.
 

La Somme et l'Aisne ne sont pas concernés. L'Agence régionale de la santé (ARS) recommande aux personnes les plus sensibles et vulnérables, c'est-à-dire les personnes âgées, nourrissons, femmes enceintes et personnes souffrant de pathologies respiratoires ou cardiovasculaires, de limiter leurs déplacements sur les grands axes routiers et en période de pointe, mais aussi de réduire les activités sportives intenses en plein air.
 

Privilégier un mode de transport peu polluant


Le préfet, quant à lui, préconise à tous les riverains de privilégier des modes de transports les moins polluants possibles, comme la marche, le vélo, les transports en commun ou le covoiturage. À défaut, il est fortement recommandé de réduire sa vitesse en tant que conducteur ou conductrice.  
 

Le seuil d'information et de recommandation est le premier niveau d'alerte de la pollution de l'air. Seuls des recommandations sanitaires et environnementales sont préconisées. Le niveau maximale est l'alerte rouge : en plus des recommandations sanitaires et comportementales du 1er niveau, des mesures obligatoires sont mises en place pour réduire les émissions de polluants.
 

Sur le même sujet

Présentation de Marvin Martin, ex Bleu et nouvelle recrue du FC Chambly

Les + Lus