Huis clos total pour Marseille après les incidents contre le LOSC

© BORIS HORVAT / AFP
© BORIS HORVAT / AFP

Le club phocéen pourrait affronter l'Amiens SC à huis clos, le 16 février.

Par Q.V avec AFP

Nouveau coup dur pour l'OM. La commission de discipline de la Ligue française (LFP) a sanctionné lundi Marseille du huis clos total du stade Vélodrome, à titre conservatoire, après les incidents qui ont causé l'interruption du match contre le LOSC vendredi pendant la 22e journée du championnat.

"En raison de la nature et de la gravité des faits, la Commission décide de mettre le dossier en instruction et pendant la durée de celle-ci, à titre conservatoire, de prononcer un huis clos total de l'Orange Vélodrome", a indiqué l'instance disciplinaire, qui s'est réunie de manière exceptionnelle lundi.
 

Huitième à neuf points du podium, l'OM, en pleine crise sportive, devrait ainsi jouer dans un stade vide contre Bordeaux le 5 février, en match en retard de la 18e journée, voire contre Amiens le 16, si l'instruction venait à se prolonger.

 

"Il explose à côté de mon pied"

À la 57e minute de la défaite contre Lille, un pétard lancé des tribunes a éclaté près de Kevin Strootman et Jordan Amavi, et de l'arbitre assistant, sur la ligne de touche, provoquant l'arrêt du match de championnat pendant plus de 35 minutes.

"Je l'ai reçu sur le dos, après il tombe et il explose à côté de mon pied", a décrit Amavi, qui a pu terminer le match comme les deux autres intéressés.

Le club phocéen a porté plainte contre X samedi.

Ce n'est pas la première fois cette saison que Marseille jouera dans un Vélodrome à huis clos. Ils ont débuté leur campagne d'Europa League contre Francfort le 20 septembre devant des tribunes vides, en raison d'une série d'incidents la saison précédente en C3, notamment l'abus de fumigènes par ses supporters avant le coup d'envoi de la finale perdue contre l'Atlético de Madrid à Lyon (3-0).
 

Sur le même sujet

Les + Lus