A.de Léocour et V.Delory morts pour la France ?

© F3NPDC
© F3NPDC

Nicolas Sarkozy a demandé au Garde des Sceaux que les deux Nordistes, tués au Mali, soient reconnus par la Nation.

Par Yann FOSSURIER

Le 8 janvier dernier, lors de l'inauguration d'un stèle à Linselles en hommage aux deux jeunes otages tués au Mali un an plus tôt,  la sœur de Vincent Delory avait souhaité que son frère, Vincent, et Antoine de Léocour soient reconnus "morts pour la France".

Le député UMP du Nord, Christian Vanneste, avait transmis la requête au président de la République Nicolas Sarkozy, qui semble vouloir y accéder. 

A.de Léocour et V.Delory morts pour la France ?

Antoine de Léocour et Vincent Delory ont été tués au Mali, le 8 janvier 2011, lors d'un assaut militaire français, après leur capture, au Niger, par des terroristes d'Al Qaida au Maghreb Islamique (AQMI). Le premier a été exécuté par les ravisseurs en fuite, le second est mort brûlé dans le véhicule qui les transportait.

Antoine de Léocour, travailleur humanitaire, devait se marier au Niger. Son ami d'enfance, Vincent Delory, était venu assister à la noce. Sa famille reste partie civile dans l'enquête judiciaire pour enlèvement et séquestration. 

Sur le même sujet

Les gens des Hauts : Tourcoing, la ville aux mille visages

Les + Lus