• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Affaire Carlton : Eiffage porte plainte

Eiffage a déposé lundi une plainte dans l'aff.Carlton. Un directeur d'une de
ses filiales a été mis en examen.

Par AFP

Eiffage a déposé lundi une plainte dans l'affaire de proxénétisme en lien avec le Carlton de Lille, dans laquelle un directeur d'une de ses filiales a été mis en examen et écroué, a annoncé le groupe, qui entend se constituer partie civile.

 "Le groupe Eiffage, qui entend se constituer partie civile dans l'instruction
actuellement en cours à Lille, a déposé une plainte (...) auprès du parquet de
Lille contre toute personne et notamment tout salarié ayant participé aux faits
poursuivis dans ce dossier", selon un bref communiqué du groupe.

David Roquet, 43 ans, chef d'entreprise du BTP (Matériaux enrobés du Nord, filiale d'Eiffage à Annay-sous-Lens) s'est dit lors de son audition à la PJ "fasciné par DSK". C'est pour lui, qu'il aurait co-organisé des "soirées coquines" aux frais de son entreprise

"Au dos des factures, j'indiquais DSK".
Selon lui, DSK ne payait rien. "Vous savez, dans ce métier, pour accéder à certaines personnes on les invite. DSK, c'était dans cet esprit." (Lepoint.fr). David Roquet a connu DSK par le biais de Fabrice Paszkowski : "En fait c'est Fabrice P. qui m'a dit qu'on avait l'occasion de déjeuner avec monsieur Strauss-Kahn aux enquêteurs, et qu'il apprécierait que je ramène des copines, en fait des prostituées. ". (Lefigaro.fr).

A lire/à voir ailleurs :

Affaire Carlton : et maintenant DSK ?

Affaire Carlton : un complot pour faire tomber DSK ?

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus