Alexandra, femme battue: tuer pour ne pas mourir ?

© France 3
© France 3

Alexandra Lange, a été acquittée du meurtre de son conjoint. Luc Frémiot, avocat général, est l'invité du +.

Par Régions

Elle a tué, et pourtant, elle est libre. Alexandra Lange est la première Française à avoir été acquittée, le 23 mars dernier, pour le meurtre de son mari, tué d’un coup de couteau lors d’une violente dispute conjugale. L’enquête et les témoignages de ses proches ont révélé que la mère de famille était battue régulièrement par son mari.

En mars dernier, l'émission de TF1 "7 à 8" avait filmé le procès. Un document poignant à voir ici :

Cette Douaisienne de 33 ans raconte son calvaire dans un livre, intitulé « Acquittée : je l’ai tué pour ne pas mourir » , sorti la semaine dernière, et dédié à toutes les femmes victimes de violences conjugales.

 

 

Un verdict exemplaire en France où une femme meurt tous les trois jours sous les coups de son conjoint.

Lors de son procès aux assises du Nord en mars dernier, l’avocat général, Luc Frémiot,  a demandé l’acquittement. « la société a failli en la laissant en danger, en ne faisant rien pour elle. On ne peut l’envoyer en prison », avait-il plaidé.

Cette mère de 33 ans a passé un an et demi en détention préventive avant d’être acquittée. Aujourd’hui, ses quatre enfants, âgés de 6 à 13 ans, sont toujours placés. Tandis qu’Alexandra vit dans un foyer, avec le RSA.

L’une de nos équipes est allée à sa rencontre. Vous entendrez le récit poignant d’Alexandra Lange dans Le + ce soir. Et Luc Frémiot, avocat général, sera l’invité de l’émission.

 

 

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus