Arnaud Montebourg: “moins de cotisations sociales”

© FranceTV
© FranceTV

En visite à Douvrin, le ministre du Redressement productif a proposé aux entreprises une diminution des cotisations.

Par Frédérique BEAL avec AFP

 

"Je propose un donnant-donnant : diminution des cotisations sociales qui pèsent sur le processus productif, sur les entreprises, contre de l'investissement productif. Ca veut dire qu'une partie de la nation va payer une partie de l'investissement productif pour qu'il y ait une sorte de relance par l'investissement productif". Arnaud Montebourg a proposé cette mesure fiscale en marge de sa visite à La Française de Mécanique à Douvrin.

Visite à Douvrin, Onnaing et Maubeuge

Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a visité le site de la Française de Mécanique ce matin. Cet après-midi, il s'est rendu à Onnaing sur le site de Toyota et à Maubeuge chez Renault. "Le Nord/Pas-de-Calais, la première région automobile européenne, a une gloire automobile devant lui. Le moment est venu, après les crises et les difficultés, de dire avec force que nous croyons que l'automobile française a un"grand avenir" a confié le ministre.

 

Arnaud Montebourg: "moins de cotisations sociales"

 

Le reportage de Fabien Garreau et Gonzague Vandamme

La Française de Mécanique

Le ministre a visité le site de la Française de Mécanique pendant deux heures. A ses côtés, Philippe Coëne, directeur général de la Française de Mécanique et le Pdg de PSA, Philippe Varin. Celui-ci est revenu sur les enjeux des discussions tripartites (Etat/direction/syndicats) du 25 octobre sur le plan social du groupe automobile français. "Il faut être très clair sur ce que nous attendons de cette réunion. Nous allons informer des conclusions du rapport de l'expert sur la situation économique et financière de l'entreprise, le rapport Secafi", a-t-il indiqué. Le premier volet de ce rapport, consacré à la situation économique et financière du groupe, doit être communiqué aux représentants du personnel le 11 octobre, soit deux semaines avant la réunion tripartite

"L'industrie française a un grand avenir"

Arnaud Montebourg est arrivé en Yaris hybride sur le site de Toyota Onnaing en début d'après-midi. Il était accompagné de Jean-Louis Borloo, député Valenciennois, et Didier Leroy, président de Toyota Europe. Le ministre a vanté la compétitvité de la France. Le site d'Onnaing va produire des voitures pour l'Amérique du Nord à partir de mai 2013.

"Ca veut dire que la base France est compétitive, que l'industrie française est forte et qu'elle a un grand avenir" a déclaré Arnaud Montebourg.

 

Arnaud Montebourg: "moins de cotisations sociales" (1)

 

Déclarations d'Arnaud Montebourg

"Toyota a investi un milliard d'euros en dix ans sur le sol français. C'est un signe de confiance dans notre base industrielle française. Et aujourd'hui, les véhicules qui sortent de cette usine sont des véhicules Made in France", a ajouté le ministre.

De son côté, Didier Leroy a souligné que "quand on est sur un système comme le système français, tout ce qui allègera le coût du travail, de toute façon améliorera la compétitivité. Ce que je ne veux pas, c'est me cacher derrière le coût du travail pour justifier des délocalisations comme d'autres le font". La compétitivité des entreprises françaises doit faire l'objet début novembre d'un rapport de l'ancien président d'EADS, Louis Gallois.

 

 

A lire aussi :

Renault va investir 420 millions d'euros à Douai

15 jours chômés en octobre: Renault Douai va mal ?

MCA fête ses 40 ans

Avec Toyota, PSA lance un signal à Sevelnord

Hordain : Toyota au secours de Sevelnord PSA?

Sur le même sujet

Les + Lus