• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Boulogne/mer : crime passionnel suivi de suicide ?

Un homme s'est donné la mort dimanche à Boulogne-sur-Mer, quelques heures après la mort de son ex-compagne.

Par AFP

Un homme s'est donné la mort dimanche à Boulogne-sur-Mer, quelques heures après la mort de son ex-compagne, a-t-on appris mardi de source proche de l'enquête qui privilégie l'hypothèse d'un meurtre suivi d'un suicide.

L'homme âgé de 51 ans a été retrouvé pendu dimanche en fin de journée dans la cale d'un bateau du Conseil régional, sur lequel il était mécanicien. Quelques heures plus tôt, il s'était rendu au domicile de son ex-compagne, dont il était séparé depuis un mois, accompagné de son fils de 13 ans, issu d'un premier mariage.

Celui-ci qui attendait son père à l'extérieur, et trouvant que la visite se prolongeait de manière inhabituelle, a fini par aller frapper à la porte. N'obtenant pas de réponse, il a ensuite appelé sa mère qui, se rendant sur les lieux, est tombée sur son ex-mari. Le trouvant préoccupé, elle lui a demandé ce qui s'était passé. "Il lui laisse alors entendre qu'il a commis un geste irréparable, avant de se rétracter et de lui dire qu'il déconne", indique une source proche de l'enquête.

L'homme est ensuite parti précipitamment, en disant adieu à son fils. Inquiète, la femme a alors appelé les policiers. Ceux-ci ont enfoncé la porte du domicile de l'ex-compagne et découvert le corps de cette dernière, pendu au dossier d'une chaise dans sa cuisine. Après avoir envisagé la thèse du suicide, les policiers ont ensuite relevé "plusieurs éléments incohérents laissant à penser qu'il y a eu intervention d'une tierce personne".

Les enquêteurs se sont alors mis en quête de l'ex-compagnon de la victime, pour l'interroger, et ont fini par découvrir son corps quelques heures plus tard. A ses côtés, une lettre de suicide dans laquelle il présente ses excuses et dit adieu à ses proches. Il ne fait en revanche aucune mention du décès de son ex-compagne. Une autopsie des deux corps doit être pratiquée mercredi à Lille.

Sur le même sujet

Les agriculteurs de l'Aisne font les comptes après les intempéries du 5 juin

Les + Lus