Ca roule pour le PV électronique !

© f3npdc
© f3npdc

Les premiers PV informatisés ont fait leur apparition dans le Nord Pas-de-Calais.

Par Claude TRONEL

video title

Lille : ça roule pour les PV électroniques

Les premiers PV informatisés ont fait leur apparition dans le Nord Pas-de-Calais. Le procès-verbal électronique remplacera d'ici 2013 le PV papier. Pour les automobilistes, ça ne change pas grand-chose... il faut payer !

Le procès-verbal électronique remplacera d'ici 2013 l'amende papier. Pour les automobilistes, ça ne change pas grand-chose... il faut payer ! A l'aide de cet appareil, distribué aux agents du Nord, les infractions sont traitées en direct par la Centrale nationale.

Pour la préfecture cela représente un allégement et une sécurisation de la procédure duquel la préfecture  espère tirer profit. Dans quelques jours tous les policiers et gendarmes du Nord seront équipés. Le dispositif se présenter ce jeudi dans le Pas-de-Calais à Arras et Liévin. Il devrait se généraliser dans toute la France d'ici 2013.

"Ca roule pour le PV électronique !"

Reportage de Hélène TONNEILLIER

& Paul-Albert DRUON

Le procès-verbal électronique a été expérimenté depuis novembre 2009 par une cinquantaine de services , dont la CRS autoroutière du Nord-Pas-de-Calais.

Pour la préfecture, il s'agit de mieux gérer les effectifs et les infractions aux règles de circulation et de stationnement en augmentation du taux de paiement de 50 % à 66 %.

26 millions de contrventions par an

Une partie des agents au service de la sécurité publique sera redéployée. Grace au pv électronique, le temps consacré à la gestion administrative des infractions pourra être affecté sur une autre activité.

Par ailleurs, les outils utilisés pour relever les infractions diminuent les risques d’erreurs, selon la préfecture. Les risques contentieux devraient donc diminuer.

Le nombre de contraventions à la circulation routière et au stationnement est de l’ordre de 26 millions par an en France, dont presque la moitié pour le seul stationnement irrégulier, gênant ou dangereux

En phase d’expérimentation depuis novembre 2009, ce système électronique de verbalisation des infractions routières est progressivement généralisé à l’ensemble des départements français depuis mars dernier. La Picardie, l’Alsace, la Bretagne, l’Aquitaine et le Languedoc-Roussillon utilisent déjà ce dispositif.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus