• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Carlton : une ancienne escort-girl accuse DSK

© AFP
© AFP

Le Point, publie, à quelques jours de la venue DSK à Lille, le témoignage d'une ex escort-girl qui le fragilise.

Par Emmanuel MAGDELAINE

Cette ancienne escort-girl, Le Point l'appelle Juliette. Selon l'hebdomadaire, son témoignage est un des éléments forts qui pourrait amener les juges d'instruction chargés de l'affaire Carlton à mettre en examen Dominique Strauss-Kahn notamment pour complicité de proxénétisme.

Selon Juliette, qui a raconté aux policiers avoir participé à plusieurs "soirées" en compagnie de l'ancien directeur du FMI, DSK ne pouvait ignorer qu'elle et une des es amies, Estelle étaient rémunérées. "À moins d'être un grand naïf", affirme-t-elle.

Autre élément troublant, elle affirme que DSK a parlé en aparté à Estelle "pour lui demander ses tarifs, en lui précisant qu'il ne souhaitait plus passer par des intermédiaires pour la contacter. Comme il ne payait pas lui-même, il se doutait que quelqu'un le faisait à sa place." Estelle n'a pas confirmé ses propos.

Mounia, une autre fille entendue par la police, a, elle, affirmé que "l'ensemble des personnes présentes ne pouvaient ignorer que ma prestation serait rémunérée".

Devant les enquêteurs et depuis le début de cette affaire, DSK a toujours affirmé que les filles qu'on lui présentait étaient pour lui des "libertines", qu'il ne savait pas qu'elles étaient payées. Si certains protagonistes ont effectivement soutenu qu'il n'était
pas au courant, d'autres éléments laisseraient aussi penser le contraire, à l'instar d'un SMS qu'aurait envoyé DSK à l'un de ses proches qui pourrait laisser penser que DSK était au courant qu'au moins une des filles qu'on lui "amenait" à Washington ou Paris était une prostituée.

Carlton : une ancienne escort-girl accuse DSK

Mercredi, Dominique Strauss-Kahn a rendez-vous avec les juges d'instruction lillois chargés de l'affaire Carlton. Il est convoqué pour être vraisemblablement mis en examen "pour complicité de proxénétisme aggravé en bande organisée" et "recel d'abus de biens sociaux".
Ce même 28 mars, une première audience civile devant un tribunal de New York dans le cadre de l'affaire Nafissatou Diallo doit également avoir lieu.

A lire aussi :

Comment s'est passée la garde à vue de DSK ?

DSK sera mis en examen le 28 mars

Sur le même sujet

Mon corps, j'en fais vraiment ce que je veux ?

Les + Lus