Carlton: les salariés au bord de la crise de nerfs

Le Carlton et l'Hôtel des Tours, menacés de fermeture, sont pour l'instant toujours ouverts. Inquiétude des salariés.

Par Emmanuel MAGDELAINE

video title

Le Carlton et Les Tours restent ouverts

Vive tension cet après-midi du côté des employés du Carlton et de l'hôtel des Tours qui devaient évacuer leurs clients. La décision de fermer les deux établissements devait prendre effet à 14h... Que s'est-il donc passé exactement?

Confusion, incertitude autour des deux hôtels. Le personnel refuse de faire évacuer les clients (le Carlton est actuellement presque plein). Et la police n'est pas venu pour faire ce travail.

Les juges d'instruction ont pris une ordonnance de fermeture provisoire du Carlton et de l'hôtel des Tours. Les avocats des responsables de ces établissements ont fait appel de cette décision. Ce recours doit être examiné mardi par la chambre de l'instruction de la Cour d'appel de Douai. "La police judiciaire nous a confirmé la fermeture pour 14H00 aujourd'hui (vendredi). Nous, en interne, on ne collaborera pas. L'hôtel est complet ce soir et déjà à moitié occupé par des congressistes, le personnel n'évacuera pas les clients et on attend de voir quelle va être la réaction de la PJ"

"On ne va pas faire barrage, on ne peut pas aller contre la décision de justice, mais on ne collaborera pas à l'évacuation de notre hôtel", a insisté cet employé. "L'hôtel est plein ce soir. Il y a des clients qui vont revenir dormir, les affaires sont encore dans les chambres", s'inquiète de son côté une employée du Carlton.

Contacté par l'AFP, Me Pierre Soulier avocat d'Hervé Franchois, propriétaire du Carlton, a émis l'espoir que les juges reviennent sur leur décision. "Il me paraîtrait plus raisonnable - dans le souci de limiter l'impact tant au niveau des salariés qu'au niveau commercial - qu'on attende le résultat de cet appel", mardi.

Par ailleurs, Me Soulier s'est insurgé contre la désignation de cette affaire comme étant l'affaire du Carlton de Lille, alors qu'un avocat a été mis en examen, des policiers entendus - dont le chef de la Sûreté départementale du Nord - placé en garde à vue, et que des témoignages évoquent la participation de Dominique Strauss-Kahn à des parties fines avec des prostituées en présence de protagonistes de l'affaire. "Le centre de gravité de cette affaire n'est absolument plus au Carlton à tel point qu'il faudrait la débaptiser", a-t-il estimé. Une source proche du dossier avait fait état de la fermeture d'un troisième hôtel, l'Alizé-Opéra ayant un dirigeant en commun avec les deux autres, mais ce dernier n'est pas concerné, a affirmé vendredi sa direction.

Carlton : les salariés au bord de la crise de nerfs

Reportage de Jean-Louis Manand et Jean-Marc Vasco

A lire/à voir aussi :

Affaire Carlton : des soirées particulières

Carlton : Fermeture judiciaire de 3 hôtels

Carlton : deux gérants de société mis en examen

Carlton : un directeur d'Eiffage mis à pied

Carlton : les salariés au bord de la crise de nerfs

Sur le même sujet

Les + Lus