Compiègne: 150 ex-Conti devant les Prud'hommes

Ce mardi, 150 ex-salariés de Continental à Clairoix (60) se retrouveront devant les Prud'hommes de Compiègne.

Par Jennifer Alberts

video title

video title

Compiègne : 526 ex-Conti devant les Prud'hommes

D ans et demi après la fermeture de l'usine Continental de Clairoix (60), 526 anciens salariés poursuivent la direction aux prud'hommes. Ils contestent que le motif économique de leur licenciement et réclament entre 31 et 98 mois de salaire en plus de la prime de 50 000 euros déjà versée.

Jusqu'au 20 septembre, le tribunal des Prud'hommes de Compiègne verra défiler 150 anciens salariés de l'usine Continental de Clairoix. Ils contestent le motif de leur licenciement économique.

Les 150 retardataires

Ces 150 ex-salariés de Continental à Clairoix (60) avaient déposé leur dossier devant le tribunal des Prud'hommes de Soissons. Mais celui-ci s'était estimé ne pas être compétent et avait retourné leurs dossiers à Compiègne. Entre-temps, les 18 et 19 octobre 2011, une audience des Prud'hommes de Compiègne avait examiné la requête 526 de leurs anciens collègues: ils contestaient également le motif  économique de leur licenciement.

 

Compiègne: 150 ex-Conti devant les Prud'hommes

 


Octobre 2011: 526 ex-Conti devant les Prud'hommes par France 3 Picardie

Le Centre de la Victoire réquisitionné

Le centre de rencontres de la Victoire à Compiègne avait dû être réquisitionné pour accueillir tout le monde.

D'abord envisagé pour juin 2012, la décision des Prud'hommes pour ces 526 dossiers et pour les 150 retardaires, ne sera pas rendue avant novembre prochain.

Retrouvez la page spéciale consacrée aux Conti par France 3 Picardie en décembre dernier.

Sur le même sujet

Les + Lus