Denain : les Roms ont quitté le site de l'Unesco

Les Roms qui occupaient le terril Renard ont spontanément quitté ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco.

Par AFP

 Les Roms qui occupaient le terril Renard ont spontanément quitté ce site classé au patrimoine mondial de l'Unesco, entre les communes de Denain et Escaudain, sans qu'une procédure d'expulsion du département du Nord doive être exécutée.

Sur la dizaine de caravanes qui occupaient le site depuis début septembre, "il n'en restait plus que deux dimanche, et il n'y en avait plus du tout aujourd'hui (lundi)", a indiqué Denis Gournay, directeur général chargé du développement territorial au conseil général, confirmant une information du journal La Voix du Nord.

Nature en péril ?

"Ils sont partis d'eux-mêmes", a-t-il ajouté, sans pouvoir préciser leur nouvelle destination. Le département du Nord avait indiqué samedi avoir engagé une procédure pour expulser la cinquantaine de Roms, d'origine roumaine et bulgare, qui s'étaient installés sur le terril Renard, un site protégé qui lui appartient. "La situation ne pouvait pas durer. La nature était en péril", a expliqué M. Gournay. L'Unesco a inscrit en juin le Bassin minier du Nord/Pas-de-Calais, ses terrils et ses cités au patrimoine mondial de l'humanité.

Sur le même sujet

A Creil, la nature au centre de l’école à l’espace enfance Danielle Mitterrand

Les + Lus