• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Détournement de fonds à l'AAE de Dunkerque ?

© F3NPDC
© F3NPDC

Des syndicats de l'Assocation d'Action Educative de Dunkerque dénoncent les avantages accordés à "certains salariés".

Par Yann FOSSURIER (avec AFP)

L'intersyndicale d'une importante association d'action sociale de Dunkerque (Nord) va déposer plainte pour détournement de fonds publics, abus de confiance et prise illégale d'intérêts, a annoncé ce vendredi l'avocat des syndicats.


La plainte pose notamment "la question des avantages extraordinaires qui étaient accordés à l'égard d'un certain nombre de salariés du siège administratif" de l'Association d'action éducative et sociale (AAE), a expliqué Me David Brouwer, avocat de l'intersyndicale (CGT-CFDT-Sud) lors d'une conférence de presse. Cette association, créée en 1964, s'occupe d'enfants et d'adolescents en difficulté.

Des avantages qui s'élèveraient à 1 million d'euros


"Des éléments de comptabilité (...) permettent d'établir qu'il y avait remboursement de l'eau, du gaz, de l'électricité, de fioul domestique, de taxes d'habitation, de taxes foncières, dans des conditions qui sont vraiment extraordinaires", a affirmé Me Brouwer. Selon des expertises comptables, le montant de ces avantages s'élève à environ un million d'euros, a expliqué l'avocat.


La plainte concerne aussi des "recrutements effectués par certains cadres dirigeants de membres de leurs familles", qui pourraient constituer une prise illégale d'intérêts.  "Il faut enquêter car n'oublions pas qu'il s'agit d'argent public", a souligné l'avocat.

Contexte social très tendu

La plainte sera déposée auprès du procureur de Dunkerque contre l'AAE "et contre toute personne physique que l'enquête pourra déterminer". Cette action intervient dans un contexte de "dégradation des conditions de travail et de souffrance au travail" au sein de l'AAE, qui compte plus de 300 salariés, estime Me Brouwer.

Le 17 novembre 2011, un éducateur spécialisé de 38 ans s'était pendu après une sanction de sa direction. Deux autres employés ont depuis tenté de se suicider.


Le parquet de Béthune a ouvert en juin une information judiciaire pour homicide involontaire, harcèlement moral et entrave au fonctionnement du comité d'entreprise (CE) et du comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT). Trois dirigeants ou anciens dirigeants de l'AAE ont été mis en examen pour entrave au fonctionnement du CE et/ou du CHSCT.

A lire aussi :

Dunkerque : rassemblement à la mémoire de Fabrice

Dunkerque: une éducatrice a tenté de se suicider

Sur le même sujet

Les concerts puis confidences d'Arno et de Dick Annegarn

Les + Lus