• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Douaisis : un pharmacien soupçonné d'escroquerie

© Archives AFP
© Archives AFP

Un phamacien et un visiteur médical du Douaisis auraient escroqué la CPAM de 168 000 euros.

Par AFP

Leur système, qui reste à vérifier, était bien huilé : le visiteur médical utilisait des ordonnances en blanc volées dans des cabinets médicaux qu'il remplissait de prescriptions de produits - notamment des pansements haut de gamme - qu'il était chargé de promouvoir. Le pharmacien les faisait ensuite rembourser par la Caisse maladie au nom de certains de ses clients. Ils auraient ainsi escroqué la Sécurité sociale avec des remboursements indus de 163.000 euros.

Les deux hommes ont été mis en examen pour faux, usage de faux et escroquerie et placés sous contrôle judiciaire, a précisé le procureur de Douai Eric Vaillant, confirmant des informations de la Voix du Nord. Le pharmacien a été suspendu.

Le pharmacien touchait ainsi les remboursements sur des médicaments prétendument vendus et le visiteur médical profitait de commissions sur son chiffre d'affaires, qui était ainsi artificiellement monté en flèche.

La CPAM alertée par un assuré scrupuleux

L'enquête menée par la brigade financière de la police judiciaire de Lille est l'aboutissement d'une plainte de la Caisse primaire d'assurance maladie (CPAM) déposée en juillet 2010 concernant des faits qui se seraient déroulés sur trois ans.
La CPAM avait été alertée par un assuré social qui avait constaté que des remboursements directs à son pharmacien de pansements qu'il n'avait jamais achetés, figuraient sur son relevé.

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus