• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Effet JO, effet Gilot la natation cartonne

Les clubs de Dunkerque ou de la métropole lilloise reçoivent de plus en plus d'inscriptions pour cette rentrée.

Par Hélène TONNEILLIER

Près de deux mois après les Jeux Olympiques, l'effet médailles continue de faire son effet.

Depuis début septembre, le téléphone de la secrétaire du club de natation de Saint-André Michèle Todoskoff  n'arrête pas de sonner. Une quinzaine de personnes l'appellent chaque jour pour inscrire leur enfant aux cours de natation. "Je n'ai jamais vu ça", dit elle. Il s'agit surtout de petits et d'adolescents. 

Et il n'y a pas que ce club, bien d'autres dans la région sont concernés. Dunkerque par exemple, qui a accueilli les nageurs français en stage de préparation avant les JO, bénéficie d'un réel intérêt de la part des sportifs en herbe.

Effet JO, effet Gilot la natation cartonne

Carton des clubs de natation après les JO par France3Nord-Pas-de-Calais

Dans les clubs de natations, les parents se précipitent espérant que leur enfant sera le prochain Fabien Gilot, de même dans les sections adolescents prises d'assaut par les jeunes nageurs. Au point que beaucoup doivent refuser des personnes ou faire des listes d'attente. Pour sélectionner ces jeunes nageurs, le club va jusqu'à faire passer des tests, au cas où dans le lot figurerait une graine de champion. Mais le problème pour le secrétaire du comité régional de natation c'est que les créneaux et les capacités des piscines sont limités. Néanmoins, le nombre de licenciés est bien en augmentation cette année. Déjà l'an passé, la région avait enregistré 800 licenciés supplémentaires. Une tendance de fond donc...

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus