Entre indignation et méfiance après les fusillades

© F3 NPDC
© F3 NPDC

Après les fusillades de Lille et Bertry, vous avez été une vingtaine à nous faire part de vos réactions.

Par Emmanuel PALL

Sollicités sur la question de la sécurité et de l'éventuelle peur que vous aviez de sortir, vous avez été une vingtaine à nous envoyer vos réactions et commentaires, une semaine après la fusillade dans une discothèque de Bertry, deux semaines après celle du Theatro à Lille. Revue de commentaires.

"Dans quel monde mon fils vivra ?"
- "Pour ma part, oui je pense que c'est une montée de l'insécurité, c'est de pire en pire dans toute la France, ça n'est pas que dans le Nord (...) Etant maman d'un petit garçon je me demande dans quel monde mon fils vivera quand il sera adulte par ce que moi jeune adulte je crains le pire pour la suite ! Maintenant à voir si le nouveau gouvernement va faire quelque chose... Je n'y crois pas vraiment, les gens comprendrons sûrement l'importance du vote et changerons leurs points de vue jusqu'à la prochaine élection presidentielle ! Enfin il faut espérer" gladys59238

"J'ai peur"

"Franchement, j'ai peur, je voudrais aller ce soir au feu d'artifice, ça me fait peur j'ai deux enfants de 5 et 8 ans et je pense regarder le feu de ma fenêtre (...) J'ai acheté une bombe lacrymo de peur merci les voyous", témoigne Alexandra Frison (sur Facebook)

"Je préfère rester chez moi"
- "Sortir pour être tuée ou avoir reçu une balle perdue par malade et un fou qui traine la nuit sans securité je préfère rester chez moi face mon petit écran loin du danger" SOSO


- "S'il n'y avait que ces deux actes, je penserai qu'ils sont isolés, mais malheureusement les journaux regorgent de faits divers bien dans la mouvance. Alors doit-on s'interroger sur certains scores obtenus à la Présidentielle ? Je le pense, aussi il serait peut-être temps de passer aux choses sérieuses en oubliant l'angélisme." P. MASSENHOVE

Entre fatalisme et méfiance
Romain Ducourneau : "Nan tfason ya toujours des choses comme ça qui ont été cachées mais pour moi ça m'empêchera pas de sortir en boîte ça c'est sûr, juste rester méfiant c'est tout." (Facebook)

Relativiser
"Un cas isolé" pour Sami Medjani, appuyé par Tony Despote qui sort "souvent" et déclare : "Il faut pas en faire des psychoses les gens !"

Solutions...
"Renforcer les surveillances policières pour que les gens "normaux" puissent passer de bons moments tranquillement" propose Gaëtan Mannessier ou encore "supprimer les armes... C'est dingue d'avoir une arme comme celle-là chez soi" s'étonne Sarah Stoler

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus