Gifle de Cousolre : dispense de peine requise

© F3 NPDC
© F3 NPDC

L'avocat général souhaite que les juges déclarent le maire de Cousolre coupable mais le dispensent de peine.

Par AFP

 

L'avocat général a requis jeudi devant la cour d'appel de Douai une dispense de peine pour le maire de Cousolre (Nord), condamné en correctionnelle pour avoir giflé un adolescent rebelle de sa commune, en conclusion d'un réquisitoire bien accueilli par la défense et la partie civile.

"Je vais vous demander de déclarer M. Maurice Boisart coupable des faits qui lui sont reprochés et de le dispenser de peine, et de faire droit à une éventuelle dispense d'inscription au bulletin des casiers judiciaires", a déclaré le représentant du ministère public, Hugues de Phily.

M. de Phily a écarté tout risque de récidive dans le chef du maire, "au service de sa commune depuis plusieurs années, et qui n'a jamais été condamné auparavant".

Une gifle en août 2010

Maurice Boisart, 63 ans, avait été condamné en première instance à 1.000 euros d'amende avec sursis et à 250 euros de dommages et intérêts pour des faits de violence par personne dépositaire de l'autorité publique, le 17 février par le tribunal d'Avesnes-sur-Helpe (Nord).

Le maire, qui conteste sa peine en appel, avait giflé un adolescent de 16 ans, le 24 août 2010. Ce dernier l'avait insulté après avoir été réprimandé pour avoir escaladé un grillage afin de récupérer un ballon tombé dans un terrain communal.


A lire aussi :

Cousolre : la gifle du maire en appel

Sur le même sujet

Les + Lus