Harlem Désir à Mélenchon : “Pas de polémique”

© FranceTV
© FranceTV

Harlem Désir, N°2 du PS,a demandé à J-L Mélenchon de respecter le candidat socialiste de la 11ème circonscription du 62.

Par Frédérique Béal (avec AFP)

Le n°2 du PS, Harlem Désir, a demandé mardi lors de l'émission "Preuves par 3" Public Sénat/AFP à Jean-Luc Mélenchon "d'éviter les polémiques" contre son rival PS aux législatives à Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) qu'il a accusé d'avoir "triché" aux élections internes du parti.

Eviter les polémiques


"Il faut éviter les polémiques, je ne permets pas à Jean-Luc Mélenchon de développer ces allégations, Philippe Kemel est investi par les militants et il est maire d'une commune de cette circonscription et des sondages montrent qu'au second tour il ferait le meilleur score", a déclaré le coordinateur de la campagne du PS pour les législatives.
"Il faut que nous évitions à gauche ce type de relations, personne n'a de leçon à donner aux autres" a-t-il insisté. "Ce sont les électeurs qui diront quel est le candidat de gauche qu'ils souhaitent pour les représenter et tous nous nous retrouverons, ce n'est pas la peine de tenir des propos inutilement polémiques", a-t-il ajouté.
"Je dis à nos partenaires deux mots: respect et unité. Les Français apprécient la diversité de la gauche mais il n'aiment pas la division de la gauche", a-t-il insisté.

Candidatures dissidentes


Harlem Désir a minimisé les candidatures dissidentes de socialistes, indiquant qu'elles "sont marginales", qu'elles "ne représentent même pas 10 % des circonscriptions" et qu'elles "ont toujours existé".
Il a souhaité "une majorité absolue de la gauche et de ceux qui soutiennent le projet François Hollande" ajoutant : "nous travaillerons avec toute la gauche, nous voulons travailler avec les écologistes, avec le Front de gauche et la main est ouverte à tous ceux qui veulent permettre ce programme de changement".

Sur le même sujet

Les + Lus