• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Hollande : fin de polémique sur l'affaire Cassez?

© @Ftv
© @Ftv

Démenti du candidat à l'élection présidentielle de mêler le déplacement de Michel Vauzelle au Mexique à Florence Cassez.

Par Frédérique BEAL avec AFP

Ce matin, Franck Berton et les parents de Florence Cassez ne décoléraient pas. Le candidat PS à l'élection présidentielle, François Hollande, annonçait envoyer au Mexique Michel Vauzelle pour préparer le G20 et "réparer le climat" entre la France et le Mexique dégradé par l'Affaire Cassez. Une "initiative totalement électoraliste" dénonçait ce matin l'avocat de la jeune femme.

Préparer uniquement le G20

"Le déplacement de Michel Vauzelle au Mexique s'inscrit dans le seul cadre d'échanges préparatoires au sommet du G20 qui se déroulera en juin prochain, dans ce pays", affirme un communiqué de l'équipe de campagne, signé de Frédéric Cuvillier, député PS du Pas-de-Calais et co-président du comité parlementaire de soutien à Florence Cassez. Le candidat PS à l'Elysée François Hollande, "qui soutient Florence Cassez et son combat, a toujours affirmé son respect et sa confiance dans les institutions mexicaines et sa justice indépendante", ajoute-t-il, "aucune initiative parallèle, directe ou indirecte, politique ou diplomatique n'a été engagée".

Colère contre maladresse

Cette initiative, contraire à la volonté des parents de la jeune femme, inquiets que cette démarche ne porte préjudice à leur fille, devient une maladresse de campagne électorale.

"Je suis en colère", a déclaré à l'AFP la mère de Florence, Charlotte Cassez, "le 21 mars, il y a eu une décision au Mexique extrêmement importante, qui a ouvert une brèche. La France n'a pas à s'en mêler." Bernard Cassez, son père, a estimé que sa fille ne devait pas faire "l'objet d'une campagne électorale".

A lire aussi

L'avocat de F.Cassez en colère contre F.Hollande

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus