Ikéa : salariés sous surveillance ?

© Google street view
© Google street view

Le Canard Enchaîné titre aujourd'hui un article "La notice d'Ikéa pour monter un système d'espionnage"

Par Emmanuel PALL

Dans cet article, Le Canard Enchaîné explique que depuis 2003, des accords avec des sociétés d'enquêteurs privés sont passés pour espionner des salariés "suspects".

Les enquêteurs privés se renseigneraient par ailleurs en consultant un fichier de police national recensant les auteurs d'infractions, les suspects, les témoins et les victimes.

Par échanges de centaines de mails, dont le Canard cite certains en exemple, Ikéa aurait ainsi espionné ses salariés. Des clients, en litige avec la société suédoise, sont également concernés.

Le Canard termine son article en annonçant qu'une plainte va être déposée ce mercredi 29 février par deux avocats au nom de syndiqués du groupe. La direction, elle, est aux abonnés absents.

"Une douche froide, une bombe"
Salvatore Rinoldo, de la CFDT Ikéa nationale, explique qu'il ne sait pas quels magasins sont concernés mais qu'il avait été alerté à Rouen. Des tracts ont d'ailleurs déjà été distribués là-bas sur la question. Si cela est généralisé, "c'est une douche froide, une bombe" dit-il.

La communication d'Ikéa France, par l'intermédiaire de Pierre Deyris, explique, elle, qu'elle vient de prendre connaissance de ces faits, qu'elle va vérifier tous les élements et en tirer les conséquences. "Ikéa désapprouve ce type de pratique", précise-t-il avec fermeté.

Sur le même sujet

Les + Lus