• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Incendie d'Armentières : deux gardés à vue

Après l'incendie qui a fait un mort dans un hôtel d'Armentières samedi soir, 2 hommes sont en garde à vue.

Par VS, TM et AFP

Ce ne sont pas un, mais deux hommes qui sont actuellement placés en garde à vue dans les locaux de la police judiciaire de Lille, après l'incendie d'Armentières.

Il s'agit de deux occupants de l'hôtel, âgés de 51 et 39 ans, placés sous curatelle. L'un des deux hommes résidait dans la chambre d'où est parti le feu, juste à côté de celle de la victime.

Les deux individus, déjà connus des services de police pour des faits de dégradations, devraient être présentés à un juge d'instruction lillois dans l'après-midi en vue d'une mise en examen pour incendie ayant entraîné la mort. Une information judiciaire doit être ouverte par le parquet de Lille.

Incendie d'Armentières : deux gardés à vue

Des membres de la police scientifique étaient encore sur les lieux ce matin. Les enquêteurs tentent toujours de déterminer les causes du sinistre qui a touché cet établissement accueillant des personnes en situation précaire. Un établissement décrit comme sans problème de sécurité "particulier".

"Il n'y a pas eu d'événement particulier (lié à la sécurité, ndlr) depuis que nous logeons des familles dans cet hôtel", a assuré Lucile Delporte, directrice du Site Insertion Métropole, de l'association Afeji, qui loge trois familles dans l'établissement depuis l'hiver dernier.


Composé de chambres classiques et de studios meublés, l'hôtel abritait principalement
des personnes en situation précaire: des sans-abris logés par des associations et des familles louant des chambres au mois, dont certaines originaires de Serbie et de Roumanie.


Le feu s'était déclaré samedi peu après 19H00 au deuxième et dernier étage de l'hôtel, provoquant l'évacuation de 39 personnes, mais avait été rapidement éteint à l'aide de deux lances.


Une femme d'une cinquantaine d'années a été tuée, "apparemment en essayant de
sauver ses chiens"
, selon M. Haesebroeck, le maire d'Armentières.
Sur les cinq personnes hospitalisées pour des complications respiratoires, trois étaient sorties de l'hôpital dimanche soir, selon le maire.

Si la façade de l'hôtel semblait quasiment intacte dimanche, l'établissement est totalement "inoccupable car le dernier étage est complètement à l'air libre", selon M.Haesebroeck, qui prévoit "des travaux relativement lourds pendant quelques mois."

A lire aussi :

Incendie d'Armentières : un gardé à vue

 

Sur le même sujet

Effondrement chaussée centre-ville d'Amiens

Les + Lus