JO de Londres : le Pas-de-Calais en base arrière

© France3
© France3

41 délégations étrangères vont profiter des équipements du Pas-de-calais pour préparer leurs Jeux Olympiques.

Par Myriam SCHELCHER

Ça y est : les athlètes du monde entier s'entraînent sur les pistes régionales. A 18 jours de l'ouverture des JO, 41 délégations venues des 5 continents ont choisi le Pas-de-Calais pour se préparer.

Etre la base arrière des JO de Londres, l'idée à germé dès la nomination de la capitale britannique le 5 juillet 2005. Porté par son président Dominique Dupilet, le Département a immédiatement vu l'opportunité d'être à une heure de shuttle, pour convaincre un maximum de délégations étrangères de venir s'établir chez nous le temps de leur préparation.

115 millions d'euros ont été investis par les collectivités pour répondre à ce rendez-vous prestigieux.

France Info a consacré une page spéciale au Pas-de-Calais, base arrières JO, le 3 juillet dernier. Vous pouvez la réécouter sur le lien suivant.

Dans 13 villes, des sites, des stades ont été construits ou rénovés.

A Arques, la plus belle salle de gymnastique d'Europe accueille les gymnastes.

L'équipe française masculine de gymnastique est arrivée en début d'après midi. Hébergée au chateau de Tilques, elle a été rejointe en fin d'après midi par l'équipe londonnienne, qui espère bien peaufiner ses performances chez nous avant de décrocher des médailles chez elle.

Dans la semaine, ce sera au tour des gymnastes japonnais de rejoindre la cité de la cristallerie...là encore, des athlètes bien détermniés à décrocher des médailles.

JO de Londres : le Pas-de-Calais en base arrière

L'équipe de France de gymnastique est arrivée à Arques hier. H. Tonneillier & E. Quinart.

Lumbres dispose aujourd'hui d'une piste de BMX, réplique exacte de celle de Londres. A Marquise, c'est un complexe dédié à la lutte.

A Saint-Laurent-Blangy, tout près d'Arras, la base nautique refaite à neuf accueille en ce moment des kayakistes du Sénégal et des îles Samoa avant l'arrivée, à la fin du mois, de l'équipe d'Ouzbékistan.

Toutes ces délégations ont choisi notre verte région pour pouvoir s'entraîner au calme, loin de l'agitation londonnienne. Qu'elles soient les bienvenues.

A lire aussi :

Basket: quatre Nordistes aux JO de Londres

JO de Londres : impact limité sur la région ?

J.O. J-195 : la région dans les starting-blocks

Sur le même sujet

Les + Lus