• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Kucheida en garde à vue : trois perquisitions

© F3
© F3

Des perquisitions ont eu lieu mercredi à la Soginorpa, en mairie de Liévin et au domicile de la fille de JP. Kucheida.

Par AFP

Des perquisitions ont eu lieu mercredi à la Soginorpa, en mairie de Liévin (Pas-de-Calais) et au domicile de la fille de Jean-Pierre Kucheida, dans le cadre de l'enquête sur des faits présumés d'abus de bien sociaux dont ce dernier est soupçonné, selon une source proche du dossier.

Le maire de Liévin était toujours entendu mercredi soir au commissariat de Douai (Nord). L'ancien député socialiste a été placé en garde à vue mercredi matin à Douai dans le cadre d'une enquête pour "abus de biens sociaux" auprès d'un bailleur social, la Soginorpa, quand il en était président.

Kucheida en garde à vue : trois perquisitions

Les enquêteurs de la PJ devaient interroger M. Kucheida sur son utilisation présumée à des fins personnelles de la carte bleue de la Soginorpa, un bailleur social qui gère quelque 62.000 anciens logements miniers. L'ex-député est soupçonné d'avoir réglé avec cette carte des notes dans de grands restaurants, des factures de parking dans les aéroports et des déplacements à l'étranger.

Quatre enquêtes préliminaires

Les dépenses litigieuses s'élèvent à 47.000 euros, sommes déjà remboursées et "justifiées" selon M. Kucheida. Sa fille, Marie, chargée de mission au conseil régional Nord/Pas-de-Calais depuis 2009, a également été placée en garde à vue mercredi pour "recel d'abus de biens sociaux", a indiqué le procureur de Douai. Le parquet de Douai avait ouvert en mars une enquête préliminaire pour "abus de biens sociaux", à la suite d'une dénonciation des commissaires aux comptes de la Soginorpa le mois précédent.

Quatre autres enquêtes préliminaires visant M. Kucheida ont été ouvertes par le parquet de Lille à la suite de rapports de la chambre régionale des comptes (CRC) et de lettres de l'ancien maire d'Hénin-Beaumont (Pas-de-Calais) Gérard Dalongeville --de son côté mis en examen et révoqué dans une affaire de fausses factures-- au sujet d'accusations de financement occulte de la fédération PS du Pas-de-Calais.

A lire aussi :

Kucheida en garde à vue à Douai

Sur le même sujet

Enquêtes de région : “Notre cher patrimoine”

Les + Lus