“L'or rouge” pousse aussi en Picardie

La cueillette du safran a commencé en Baie de Somme

Par Halima NAJIBI

La transformation des fleurs de safran en "or rouge" a débuté en Baie de Somme.

En Picardie Anne et Henri Poupart se lancent en 2009 dans une expérience insolite, la production de bulbes de safran. L'aventure commence avec 50 bulbes sur un mètre carré en Baie de Somme à la ferme de Romiotte à Ponthoile.  Aujourd'hui la safranière en compte  12 000.

La cueillette se fait à la main. Les fleurs ne s'ouvrent que la nuit. Et elles meurent en 24h. C'est pourquoi il faut être là au moment de la floraison. La récolte a lieu le matin vers 9h00 /10h00. Il faut entre 150 et 200 fleurs pour obtenir 1 gramme du précieux "or rouge". Le safran est gardé entre 1à 2 mois après la récolte avant d'être mis en vente. Une épice qui se conserve bien, de 3 à 5 ans. 

La safranière d'Anne et Henri Poupart est ouverte aux visiteurs :  

Le jeudi 11 octobre

Le samedi 13 octobre

Le mercredi 17 octobre, en partenariat avec la chambre d’agriculture, dans le cadre des journées découvertes “Une somme de gourmandises “, du 13 au 21 octobre.

Le lundi 15 octobre, c’est un atelier “safran spécial cuisiniers “, avec des chefs étoilés de Picardie et du Nord-pas de Calais.

Les visiteurs  participeront à la cueillette  des fleurs, ainsi qu’à l’émondage et le séchage de l’épice.

Sur le même sujet

Les + Lus