L'utilitaire K-zéro produit à Sevelnord en 2016 ?

© AFP
© AFP

PSA, secoué par la fermeture d'Aulnay pourrait bientôt rassurer le personnel d'Hordain avec une bonne nouvelle.

Par Emmanuel MAGDELAINE

Nom de code: K-Zéro. Futuriste comme le prototype Kubik, présenté par PSA en 2011 au salon de Francfort. Un utilitaire futuriste et hybride capable d’accueillir 9 personnes, avec un habitacle facilement modulable. Il pourrait bien être produit dans la région à Hordain dans l'usine Sevelnord.

Selon le magazine Challenges, "Sevelnord annoncera vendredi 20 juillet à l'occasion d'une commission paritaire stratégique, le lancement d'un nouveau véhicule utilitaire en 2016. Sur ce projet, Sevelnord était jusqu'ici en concurrence avec le site de Peugeot à Vigo en Espagne.

Ce nouveau véhicule pourrait être produit à 170.000 exemplaires et nécessiterait 700 millions d'euros d'investissements seraient nécessaires pour mettre en place les chaînes de montage.

L'annonce d'une telle production à Hordain peut surprendre car après l'annonce de la fermeture d'Aulnay, la CGT se montrait très pessimiste sur l'avenir de Sevelnord : "Aulnay était le premier sur la liste, les suivants c'est nous, c'est Sevelnord", avait estimé, jeudi 12 juillet, un représentant CGT à Sevelnord, Ludovic Bouvier, citant un document écrit par le directoire du groupe en 2010 et dévoilé en juin 2011, dans lequel PSA évoquait la "fermeture d'Aulnay, de Sevelnord et de Madrid".

Ce mardi, dans La voix du Nord, la CFDT, syndicat minoritaire, se montre beaucoup plus optimiste : "C'est un secret de polichinelle", affirme même Rodolphe Ribeaucourt, délégué CFDT à Sevelnord.

L'usine d'Hordain, emploie actuellement 2.800 salariés et fabrique les monospaces Peugeot 807, Citroën C8, ainsi que les véhicules utilitaires Peugeot Expert, Citroen Jumpy et Fiat Scudo. Les engagements pour Fiat représentent actuellement 20 à 25% de la production à Sevelnord. L'Italien a annoncé le retrait de sa participation dans l'usine l'année dernière menaçant ainsi la survie du site.

A lire aussi :

PSA : après Aulnay, la CGT inquiète pour Sevelnord

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus