La CAF Nord fermée pour payer à temps

© France 3 NPDC
© France 3 NPDC

Les guichets du département sont fermés du 19 au 23 novembre, pour traiter 163.000 dossiers en retard.

Par Mickaël GUIHO

Quand la machine chauffe, mieux vaut parfois l’arrêter quelques jours. C’est ce qui arrive à la Caisse d'Allocations Familiales du Nord. Les huit antennes du département sont fermées cette semaine, soit du 19 au 23 novembre (jusqu'au 26 novembre à Douai et Valenciennes, dont les jours d’ouverture sont décalés font).

La CAF du Nord veut ainsi se concentrer sur quelques 163.000 dossiers en attenteElle avait déjà choisi de fermer du 24 octobre au 3 novembre : 52.000 dossiers en retard avaient alors pu être traités.

Quelles conséquences pour les bénéficiaires ?

- Les allocations seront versées. La CAF est légalement obligée par une convention d’objectifs de traiter les demandes de paiement du RSA et des AAH en moins de 10 jours ; celles des autres minimas sociaux en moins de 15 jours. C’est précisément pour respecter ces objectifs que la CAF du Nord ferme temporairement. "Si l'accueil du public est une mission importante de la CAF, le traitement des dossiers et par conséquent le paiement des allocations le 5 de chaque mois est une priorité", explique Daniel Forafo, directeur de la CAF du Nord.

- Du retard pour toutes les autres procédures. Par exemple, « un changement d'adresse sera lui traité plus tard », explique Daniel Forafo.

- Des files d’attente le 26 novembre. Le jour de réouverture des guichets, une grosse affluence est à prévoir. Il devrait aussi y avoir plus de personnel derrière les guichets.

- Des solutions de repli : le site web www.caf.fr et la plateforme téléphonique (0 810 25 59 80, prix non-surtaxé) restent ouverts.

 

 

D’autres fermetures à prévoir...

En plus du recours à la fermeture, la CAF du Nord mobilise une vingtaine de techniciens de la « réserve nationale » et encourage ses personnels à faire des heures supplémentaires.

Mais la dernière fois, une semaine a juste suffit à traiter le tiers de ce qu’il reste à traiter. Certains dossiers en retard devraient donc logiquement l'être encore la semaine prochaine.

...pendant plusieurs années ?

Ces retards s'expliquent en partie par une réforme décidée en novembre 2011 par l'ancien gouvernement et la caisse nationale, qui veut qu'il n'y ait plus qu'une caisse par département. Objectif, selon Daniel Forafo : "l'unité du service public, l'harmonisation des politiques sociales".

Traduction concrète : le Nord doit passer de huit à une caisse. En 1945, pour des raisons démographiques, le législateur avait en effet attribué huit caisses au département, qui reste aujourd'hui le plus peuplé de France (2,5 millions d'habitants).

"On est dans une phase de transition, on construit, on uniformise... Mais après 65 ans, il faudra du temps, quelques années, pour s'adapter, prévient Daniel Forafo. C'est très très compliqué, mais on va le faire".

Un "effet de crise"...

Selon Catherine Bourdain, responsable de la communication de la CAF du Nord, les retards accumulés sont aussi un « effet de la crise ». « Les usagers sont confrontés à des situations professionnelles ou familiales difficiles et la CAF est un amortisseur social, explique-t-elle. Si vous perdez votre travail, si vos revenus diminuent, vous venez à la CAF pour voir si vous avez droit à des prestations ».

Au niveau national, le nombre de dossiers déposés à la CAF a augmenté de 15% entre 2008 et 2011, et déjà de 5.8% sur les huit premiers mois de la période 2011-2012.

Or dans le nord, Daniel Forafo l'affirme, "la demande sociale est beaucoup plus importante : nous avons +10% de charge de travail par rapport à l'année dernière".

A lire aussi :

Nord : n'allez pas à la CAF, c'est fermé !

Sur le même sujet

Sequedin : un détenu visé par des tirs d'arme à feu à sa sortie de prison

Près de chez vous

Les + Lus

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne