Laurent Degallaix, nouveau maire de Valenciennes

© Didier Crasnault / La Voix du Nord
© Didier Crasnault / La Voix du Nord

Hier soir, Dominique Ricquet a passé le témoin en conseil municipal à son ancien adjoint à l'Education et aux Sports.

Par Yann FOSSURIER

La passation du pouvoir a eu lieu hier en conseil municipal : élu avec 34 voix sur 43 possibles, Laurent Degallaix est devenu officiellement le nouveau maire de Valenciennes, succédant ainsi à Dominique Riquet et Jean-Louis Borloo, au côté duquel il a effectué ses premiers pas en politique.

Âgé de 46 ans, Laurent Degallaix était jusqu'ici l'adjoint à l'Education et aux Sports de la ville. Membre du Parti Radical, il est également élu au Conseil Régional du Nord Pas-de-Calais et siège au sein du groupe UMP. Depuis l'élection de son prédécesseur Dominique Riquet au Parlement européen en 2009, il était considéré comme le "maire bis" de Valenciennes.

"Le plus motivé"

Cette succession était prévue depuis plusieurs années déjà. Dominique Riquet l'avait annoncée dès la campagne municipale de 2008. Âgé de 65 ans, il ne se voyait pas briguer un nouveau mandat en 2014, après 10 années passées à la tête de la ville. Pour l'ancien maire, Laurent Degallaix "était le plus motivé" pour reprendre le flambeau, comme il l'a expliqué dans une interview à La Voix du Nord.

Dominique Riquet continuera de siéger au conseil municipal : il a été élu hier 2e adjoint, en charge de la stratégie numérique, de l'innovation, de l'aménagement et des grands projets urbains.

Seule petite ombre au tableau, hier, lors le passation de pouvoir, l'abstention d'un des membres de l'équipe municipale, Didier Legrand, qui aurait souhaité visiblement que Jean-Louis Borloo, aujourd'hui simple conseiller municipal, reprenne le fauteuil de maire qu'il avait occupé entre 1989 et 2002. 

Sur le même sujet

Les + Lus