Le SDIS 62 n'ira plus dans le tunnel en 2013

© FTV
© FTV

Les pompiers du Pas-de-Calais n'assureront plus la sécurité du tunnel sous la Manche.

Par AFP

Le Service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Pas-de-Calais cessera d'assurer la sécurité du tunnel sous la Manche à partir du 1er janvier 2013, a-t-on appris jeudi auprès du SDIS.

Cette décision intervient après un désaccord entre le SDIS et la direction d'Eurotunnel, qui gère le tunnel sous la Manche, concernant des questions d'assurance et de responsabilité des sapeurs-pompiers en cas de sinistre.

Le SDIS 62 n'ira plus dans le tunnel en 2013 (4)

Caroline Arnold et Valérie Biville

A la suite du violent incendie qui s'était déclenché dans le tunnel en septembre 2008, provoquant d'importants dégâts, le SDIS 62 avait enclenché une renégociation des termes du contrat qui le liait à Eurotunnel afin d'améliorer la sécurité dans le tunnel transmanche, indiquent les pompiers dans un communiqué.

Ces négociations ont notamment permis une augmentation du temps de patrouille et un renforcement des effectifs dans le tunnel, mais deux points de désaccord subsistent. Ils portent d'une part sur la responsabilité civile du SDIS lors des interventions dans le tunnel et sur le plafonnement de l'indemnisation à 15 millions d'euros en cas de sinistre, est-il indiqué.

"Le SDIS et Eurotunnel n'étant pas parvenus à trouver un accord sur ces deux principes essentiels et fondamentaux, le conseil d'administration (du SDIS 62, ndlr) (...) a délibéré la poursuite de la procédure de la résiliation ordinaire entraînant le retrait du SDIS à compter du 1er janvier 2013", a expliqué le SDIS.

"Nous prenons acte de cette décision, même si nous la regrettons", a réagi Eurotunnel, rappelant que le SDIS 62 était "le prestataire unique qui assurait la sécurité de la partie française du tunnel depuis sa mise en service en 1994".

"Nous n'avons jamais mégoté sur les questions de sécurité, et nous continuerons de rechercher les meilleures prestations pour cela. Nous avons déjà établi des contacts avec plusieurs autres prestataires pour reprendre les missions assurées par le SDIS", a indiqué un porte-parole de l'exploitant du tunnel sous la Manche, évoquant "une société privée".

Le SDIS 62 employait environ 45 pompiers dans le tunnel sous la Manche. Ceux-ci devraient se voir proposer des offres de reclassements dans d'autres casernes, a assuré le SDIS 62.

Sur le même sujet

Les + Lus