• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Le Touquet : 100 ans ou 130 ans ?

© F3NPDC
© F3NPDC

Le Touquet Paris-Plage fête aujourd'hui son centenaire. Un anniversaire déjà célébré en... 1982.

Par Yann FOSSURIER

Au Touquet, ils se surnomment les « Indiens » ou les « Paris-Plageois ». Ce sont les autochtones, les natifs, dont les familles sont installées depuis plusieurs générations dans la station balnéaire. « Avant 1939 ! », précisent-ils.

Ce soir, pas question pour eux de se rendre au Bal des Lumières organisé par la mairie pour le centenaire du Touquet. Des festivités « à consonance politique », dénonce Gilles Lequien, ancien président d’une association commerçante du Touquet qui figurait sur la liste d’opposition « Le Touquet pour tous » aux dernières élections municipales. Pour lui, le député-maire UMP, Daniel Fasquelle, se sert de ce centenaire pour lancer « sa campagne électorale  » pour les prochaines élections législatives.

Le Touquet : 100 ans ou 130 ans ?

Gilles Lequien, dont l’arrière-grand-père – loueur de chevaux - est arrivé au Touquet en 1892, se souvient que le centenaire de la station avait déjà été célébré en… 1982. « Cette année, c’est le 130e anniversaire ! », s’agace-t-il. C’est en effet le 22 mars 1882 que Jean-Baptiste Alphonse Dalloz, notaire parisien et ancien maire de Cucq, a créé le premier lotissement qu’il baptise « Paris-Plage ».

FR3 Nord-Pas-de-Calais avait diffusé ce reportage sur le centenaire du Touquet, en août 1982.

Le Touquet : 100 ans ou 130 ans ? (1)

Pour les « Indiens », l'anniversaire célébré cette année n’est qu’un « centenaire administratif », celui du décret promulgué le 28 mars 1912 par le président de la République Armand Fallières « distrayant le secteur du Touquet de la commune de Cucq  ».

Daniel Fasquelle reconnait volontiers qu’il ne s’agit pas du centenaire de la station mais du centenaire de la commune du Touquet-Paris-Plage.

Le Touquet : 100 ans ou 130 ans ? (2)

Mais Gilles Lequien reproche à l’actuel député-maire d’avoir négligé les bâtisseurs de la station dans le cadre de ces festivités. Il aurait aimé « un mur de verre  » avec les visages et les noms de ceux qui ont fait l’histoire du Touquet.

Son ami plagiste Jean-Luc Van Godtsenhoven, désigné souvent comme « le chef des Indiens  », ironise de son côté sur le Bal des Lumières organisé ce soir. « Je ne vois pas où ils sont allés chercher les 2500 personnes annoncées. Beaucoup d’Indiens n’ont pas été invités et beaucoup n’iront pas. Il est donc faux de dire que cette soirée est réservée aux Touquettois ».

Les « Indiens » ou « Paris-Plageois » envisagent aujourd’hui de se constituer en association pour défendre et préserver une certaine idée du Touquet.

Sur le même sujet

Union européenne : et le social alors ?

Les + Lus