Les avocats de N. Diallo suivent l'affaire Carlton

© AFP PHOTO/ TODD HEISLER
© AFP PHOTO/ TODD HEISLER

Les affaires du Carlton et du Sofitel ont un point commun : DSK. Les avocats de N. Diallo comptent s'en servir.

Par AFP avec Virna Sacchi

L'affaire du Carlton de Lille pourrait bien avoir des répercussions aux Etats-Unis.... Les avocats de Nafissatou Diallo suivent "quotidiennement" les faits dans la perspective de la procédure au civil intentée à New-York contre l'ex-patron du FMI, explique l'un d'un d'eux au Parisien.


"Cette affaire du Carlton ne fait que renforcer ce que nous savions déjà devoir être la vérité. A savoir que Dominique Strauss-Kahn considère véritablement les femmes comme des objets et qu'il a de nombreuses explications à fournir", juge Douglas Wigdor.
Evoquant des "preuves pertinentes" qui auraient été recueillies par la défense de la femme de chambre, l'avocat prévient qu'elles seront utilisées "au cours de la procédure civile qui ne manquera pas de tenir DSK comptable et responsable de ce qu'il a fait subir à Mme Diallo".
 
L'avocat espère une victoire au civil
 
Dans ce cadre, "bon nombre d'autres femmes (...) nous ont raconté leurs rapports sexuels avec cet homme", affirme, sans plus de précisions, Douglas Wigdor, selon les propos rapportés en français par le quotidien.
Il regrette une nouvelle fois la décision fin août du procureur de New York d'abandonner
les charges pénales à l'encontre de Dominique Strauss-Kahn en raison de doutes apparus quant à la crédibilité de Nafissatou Diallo.

Douglas Wigdor exprime toutefois sa confiance quant à une victoire au civil en vue d'obtenir d'importants dommages et intérêts. Selon lui, la "prétendue immunité diplomatique" invoquée par la défense américaine de DSK est une "stratégie pour gagner du temps".
Relevant la longueur des procédures civiles aux Etats-Unis, l'avocat espère pouvoir interroger DSK en 2012 sur ce qui s'est passé le 14 mai 2011 dans une suite du Sofitel de New York.


Après la décision de la justice française de ne pas enquêter, en raison d'une prescription des faits, sur les accusations d'agressions sexuelles portées par l'écrivaine Tristane Banon, DSK a vu son nom apparaître dans l'affaire de proxénétisme du Carlton de Lille.
Il a demandé à être entendu aussi vite que possible par les magistrats instructeurs. Ce sera le cas, ont précisé des sources proches du dossier, "rapidement" selon une, "tôt ou tard" selon l'autre.

A lire / à voir aussi :

Carlton : DSK sera entendu

Carlton : DSK dénonce un "lynchage médiatique"

Affaire Carlton : que cachent les SMS de DSK ?

DSK : Joly évoque une possible mise en examen

Le directeur du Carlton remis en liberté

Carlton : les textos de DSK analysés par la police

Sur le même sujet

Dimanche en politique - 30 ans après l'affaire du voile à Creil, reste-t-il des traces ?

Les + Lus