• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Les séparatistes flamands remportent Anvers

© © Kurt Desplenter / AFP
© © Kurt Desplenter / AFP

Les premières tendances montrent une percée des indépendantistes flamands.

Par Hélène TONNEILLIER avec AFP

   

 

Les séparatistes flamands de la N-VA ont effectué une percée lors des élections
municipales ce dimanche en Belgique, indiquent de premiers résultats diffusés en Flandre juste après la fermeture des derniers bureaux de vote.

Bart de Wever bourgmestre d'Anvers


Le leader des indépendantistes flamands de la N-VA, Bart De Wever, remporte la mairie d'Anvers, et son parti semble réussir son pari de s'implanter dans toute la Flandre, selon les résultats partiels des municipales en Belgique. Le bourgmestre (maire) sortant, le socialiste Patrick Janssens, a reconnu sa défaite à 18h30 sur la RTBF. La victoire de Bart De Wever, 41 ans, semble nette et donne la main au leader pour forger une coalition et prendre la tête de la première ville de Flandre.

 

 

Bart de Wever, bourgmestre, cela représente un coup de tonnerre susceptible d'ébranler le fragile équilibre sur lequel repose la Belgique depuis la fin, en décembre 2011, de la plus longue crise politique de son histoire.

Des résultats partiels concernant d'autres villes de Flandre, publiés après la fermeture des bureaux à 16h00 dans la région néerlandophone du pays, montraient une percée de la N-VA, notamment à Ostende, où les indépendantistes obtenaient 22,8% (14 bureaux dépouillés sur 72), ou à Malines, où ils étaient crédités de 22,9% (18 bureaux sur 60).  "La N-VA enregistre des scores très importants. Elle a déjà réussi son pari de s'implanter dans les communes", a estimé sur la télévision belge RTL-TVI le politologue Pascal Delwit, alors que la N-VA, jeune formation issue du mouvement indépendantiste flamand, se présentait pour la première fois individuellement aux municipales.

Les séparatistes flamands remportent Anvers (1)

Jour de vote en Belgique par France3Nord-Pas-de-Calais

Le vote en Belgique

Quelque 7,8 millions d'électeurs belges, 120.000 ressortissants de l'UE et 20.000
étrangers extra-communautaires doivent renouveler leurs représentants dans les
589 communes et 10 provinces du royaume, lors d'un scrutin à la proportionnelle
à un tour. Les premiers résultats définitifs sont attendus en début de soirée.

Une partie des bureaux de vote ont fermé à 13H00 les opérations de vote devant se terminer au plus tard à 16H00 notamment à Bruxelles. Des problèmes techniques et des pannes informatiques ont été signalés dans de nombreux bureaux où le vote était électronique, notamment en Flandre et à Bruxelles.

Ce scrutin municipal est le second auquel peuvent voter les étrangers installés en Belgique. Mais seuls 18,48% des ressortissants d'un pays de l'Union européenne, soit 120.826 personnes, et 14,02% des étrangers extra-communautaires (20.561) se sont inscrits sur les listes.


Le vote est obligatoire en Belgique mais, dans les faits, les électeurs qui boudent
l'isoloir ne sont pas poursuivis.

A lire aussi :

Anvers : l'enjeu national

Les étrangers votent aux élections communales en Belgique

Les élections en mode décalé

Les perles de la campagne communale belge

Sur le même sujet

Le tube "Valerie" repris par Still Amy

Les + Lus