• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Ligue 1 : Saint-Etienne 1 - Lille 2

© LOSC
© LOSC

Le LOSC gagne contre Saint-Etienne pour l'ouverture du championnat. Bon augure pour le prochain match contre Nancy?

Par Frédérique BEAL avec AFP

Le LOSC s'est imposé face à Saint-Etienne hier. De justesse. Un but de Pedretti dans les toutes dernières secondes fait basculer le match nul en match gagnant.

Solide préparation

Lille, auteur d'une solide préparation, a confirmé qu'il faudrait compter avec lui cette saison. Privé de son joyau Eden Hazard parti à Chelsea pour 40 millions d'euros, le Losc qui alignait au coup d'envoi, ses deux recrues majeures de l'inter-saison, Kalou et Martin, a dominé territorialement la rencontre mais a éprouvé les plus grandes difficultés à mettre en danger la défense stéphanoise.
La preuve? Le gardien Stéphane Ruffier a dû attendre le temps additionnel de la première période pour effectuer son premier arrêt sur une tête pas assez puissante de l'attaquant Nolan Roux à la reprise d'un corner tiré par Dimitri Payet de retour dans le "Chaudron".

Seconde période

En seconde période, l'ex-Stéphanois allait faire davantage de misères à ses anciens coéquipiers, en étant à l'origine des deux buts nordistes.   D'abord sur un coup franc repris de la tête par Aurélien Chedjou (58) qui fusillait Ruffier puis sur un tir repoussé par le portier des Verts et repris de volée par Benoît Pedretti (90+1) entré en jeu quatre minutes plus tôt.  Sans aucune de leurs nouvelles recrues sur la pelouse au coup d'envoi, les Stéphanois ont eux joué avec une grande solidarité et n'ont manqué aucune occasion de se porter aux avant-postes.


Dès la 7e minute, un centre de Bakari Sako sur le côté gauche était d'ailleurs à deux doigts de trouver Pierre-Emerick Aubameyang dans la surface de réparation, mais l'international gabonais ne parvenait pas à se saisir du ballon. Le même Sako, à la 33e, profitait d'un coup-franc aux 25 mètres pour faire preuve de sa puissance, même si Mickaël Landreau, en deux temps, réussissait à se saisir de la balle.
Landreau était encore à l'ouvrage, dès la 55e, en s'interposant superbement sur une frappe de Alejandro Alonso, après un très bon travail de Aubameyang. Ce sauvetage du gardien lillois était un tournant dans le match car, sur la contre-attaque, ses équipiers bénéficiaient du coup franc amenant le premier but lillois. 
L'entraîneur stéphanois Christophe Galtier, pour tenter de revenir au score, lançait alors en jeu Renaud Cohade et Romain Hamouma, deux nouvelles recrues. Et l'inspiration était bonne ! Quelques instants après ce double changement, les deux hommes effectuaient un une deux-dans la surface qu'Hamouma transformait en but égalisateur (74e). Dès lors, et malgré la débauche d'énergie des deux équipes lors du dernier quart d'heure, le score n'évoluait plus jusqu'à la rentrée gagnante de Pedretti.

 

Ligue 1 : Saint-Etienne 1 - Lille 2

 

Le résumé du match par Mickaël Guiho

Réactions

Rudi Garcia (entraîneur de Lille) : "Le plus important est d'avoir gagné ici. On a vu un bon premier match avec de l'intensité. Nous avons été dans nos standards et nous avons été plutôt bons jusqu'au dernier geste, la finition. Saint-Etienne avait pris le parti de nous attendre et d'attendre une erreur de notre part. Ce qui me plaît, c'est d'avoir eu la force mentale d'aller chercher la victoire. On ne s'est pas désuni. On a été fort pour aller chercher la gagne dans les dernières secondes. C'est une bonne entrée en matière".

Christophe Galtier (entraîneur de Saint-Etienne) : "C'est un scénario cruel. Lille ne méritait pas de perdre, mais le nul aurait été mérité par rapport aux efforts fournis, par rapport au respect du plan de jeu. Nous ne sommes pas récompensés. Le match nul aurait été équitable et un match nul face à Lille est toujours un bon résultat. A un moment, lorsque nous sommes revenus au score, j'ai même cru que ça aurait pu basculer de notre côté. Ca s'est joué à pas grand-chose. Nous avons essayé de donner ce que nous avions. Il faut se plonger rapidement dans le match à Toulouse.

A lire aussi

Sur le même sujet

Périnne Diot, interprète Français - langue des signes française

Les + Lus