Martine Aubry se compare à Michel Rocard en 1981

La maire de Lille est revenue sur son absence du gouvernement, ce matin, aux "4 vérités" sur France 2

Par Mickaël GUIHO / Yann FOSSURIER

Après la nomination du gouvernement Ayrault, Martine Aubry a réservé ses premières déclarations publiques aux 4 vérités de France 2. Ce matin, elle a assuré qu'elle "savait depuis toujours que François Hollande choisirait Jean-Marc Ayrault". "Ce choix pour moi s'imposait, j'y étais préparée. [...] Et je pense que dans la période actuelle, une entente parfaite" entre président et Premier ministre "est absolument essentielle", a-t-elle poursuivi.

Alors que d'aucuns parlent déjà d'une grave dissension ou d'une sorte de cohabitation entre elle et le nouveau président de la République, Martine Aubry a insisté sur sa "parfaite entente" avec François Hollande. "On est sur une politique extrêmement proche. Je suis désolée de le dire, je suis heureuse [que nous ayons un Président de gauche],  je suis heureuse !".

La première secrétaire du Parti Socialiste compare toutefois sa situation à celle de Michel Rocard en 1981, ténor du PS écarté de Matignon par François Mitterrand au profit de Pierre Mauroy, dont il était plus proche. "François Mitterrand n'a pas nommé Michel Rocard aux côtés de Pierre Mauroy ou Lionel Jospin aux côtés de Laurent Fabius", a-t-elle affirmé pour justifier son absence du gouvernement.

Sauf que contrairement à ce qu'affirme Martine Aubry, Michel Rocard avait accepté de rejoindre le gouvernement Mauroy en tant que ministre d'Etat chargé du Plan et de l'Aménagement du territoire, fonction qu'il occupa jusqu'en 1983, avant de devenir ministre de l'Agriculture.

Mais pour la maire de Lille, cette référence est peut-être une façon de laisser la porte ouverte à une future nomination, Michel Rocard ayant finalement été appelé à Matignon en 1988 après la réélection de François Mitterrand. 

C'est ce qu'on appelle "se mettre en réserve de la République".

A lire aussi :

Martine Aubry finalement absente du gouvernement

Pas de ministère pour M.Aubry : réactions à Lille

Sur le même sujet

Les + Lus