• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Mecquignies : grève de la faim contre la justice

© F NPDC
© F NPDC

Le fils d'un antenniste, tué en juin par un homme qui pourrait être déclaré "irresponsable" crie sa colère.

Par Emmanuel MAGDELAINE

Le 23 juin 2011, Jackie Lohier, antenniste, est sur le toit d'une cliente de Mecquignies (près de Maubeuge). Il est tué d'un coup de fusil de chasse par un tireur qui prend la fuite. Jacques Lempreur, le tueur présumé est interpellé le lendemain.

Jackie Lohier

Huit mois plus tard, Nicolas Lohier, fils de la victime, se dit révolté par la justice. Le tueur présumé n'est, selon les experts psychiatres, "pas acccessible à une sanction pénale".

Les experts déclarent le meurtrier présumé atteint d'un délire hallucinatoire. En clair, selon la juge d'instruction, il n'y aura pas de procès en Assises.

Nicolas Lohier a décidé d'entamer une grève de la faim pour protester contre ce qu'il estime être "une injustice".

Mecquignies : grève de la faim contre la justice (1)

Fin juillet 2011, une marche blanche avait été organisée dans le village en hommage au commerçant.

Sur le même sujet

Pourquoi Bellignies est-il un des plus beaux villages du Nord Pas-de-Calais ?

Les + Lus