• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Mélenchon donné vainqueur par un sondage Ifop

© AFP
© AFP

Selon un sondage paru ce dimanche, le candidat Front de Gauhce batterait Marine Le Pen au second tour.

Par Hélène TONNEILLIER

Dans la 11ème circonscription du Pas-de-Calais, la bataille s'annonce dure et ce n'est pas ce dernier sondage Ifop-Fiducial pour le JDD qui arrangera la donne. D'après l'institut, Marine Le Pen arriverait en tête au premier tour des législatives avec 34% des voix, suivi de Jean-Luc Mélenchon 29% et seulement en 3ème position Philippe Kemel, le maire de Carvin, et candidat socialiste avec 18%. Au second tour le candidat Front de Gauche l'emporterait avec 55% des suffrages, dans le cas d'un duel. Il serait vainqueur aussi dans l'hypothèse d'une triangulaire avec le candidat Modem UMP, Jean Urbaniak.

En cas de second tour Kemel/Le Pen c'est le socialiste qui l'emporterait avec 56%.

Toutefois, le sondage est à prendre avec une grande précaution, car la marge d'erreur est estimée à 2-3 points, étant donné le peu de personnes sondées (602 par téléphone entre le 15 et le 17/05 par la méthode des quotas).

Réactions dans les partis

Le FN, par la voix de Steeve Briois a fait un communiqué dès samedi soir pour dénoncer "un sondage totalement bidon". Sur le plateau de France3 National, Marine Le Pen a répliqué : "la présidentielle n'a pas servi de leçon à l'Ifop ?", allusion à l'écart de sept
points entre les deux candidats le 22 avril (17,9% contre 11,1%).

Dans l'équipe du socilaiste Philippe Kemel, on s'attarde surtout à voir qu'en cas de second tour, ce dernier l'emporte face à Marine Le Pen et avec un point de plus que Jean-Luc Mélenchon. "Ce qui en fait le candidat le mieux placé pour battre Marine Le Pen", au second tour, en cas de duel.

Hervé Poly, le suppléant communiste de Jean-Luc Mélenchon, y voit la confirmation "du climat de la circonscription" où ils reçoivent, disent-ils un "très bon accueil" y compris de l'électorat socialiste. D'après lui, un sondage Ipsos pour l'Humanité, réalisé avant l'officialisation de la candidature du cador du front de Gauche confirme cette tendance, même si les chiffres seraient moins bons, Jean-Luc Mélenchon devancerait Philippe Kemel au premier tour.

Pour l'anecdote, sur son twitter Marine Tondelier, la candidate EELV, créditée de 2.5% d'intentions de vote, est perplexe sur la crédibilité du sondage qui a fait une erreur dans son prénom, l'appelant Maryse.

A lire aussi :

Mélenchon et Le Pen ne se croisent pas à Carvin

Sur le même sujet

Le boum de la culture du lin dans l'Oise

Les + Lus