Musée de Fromelles : ouverture en juillet 2013

Les travaux du musée commémorant la bataille de Fromelles (1ère guerre mondiale) ont commencé.

Par Jean-Marc DEVRED

Souvenez-vous... Le 19 juillet 2010, le paisible village de Fromelles, dans les Weppes était en effervescence. 6000 personnes (contre 1000 habitants en temps normal) ont assisté à l'inauguration du cimetière militaire de Pheasant Wood (le bois du Faisant), en présence de membres de la famille royale du Royaume-Uni et du gouvernement australien.

 

Musée de Fromelles : ouverture en juillet 2013 (1)

 

Le Fromelles (Pheasant Wood) military cemetery est le 1è cimetière de guerre construit par le Commonwealth depuis les années 60. D'où l'importance donnée à cette inauguration, avec la présence de la famille royale.

250 corps de jeunes soldats australiens et britanniques qui ont péri dans la bataille de Fromelles y sont inhumés.

Une terrible bataille

Pour Quentin Bryce, gouverneur-général du Commonwealth d'Australie, présente lors de la cérémonie, "le 19 juillet 1916 est l'un des jours les plus sombres de l'histoire militaire australienne et une défaite sans précédent pour l'Empire".

Ce jour-là, plus de 5500 soldats australiens et plus de 1500 fantassins britanniques sont blessés, tués ou portés disparus dans cet assaut face aux troupes allemandes mieux préparées. Un désastre qui fait de Fromelles un nom bien connu aux antipodes.

A la suite des recherches d'un enseignant de Melbourne, Lambis Englezos, des fouilles ont été effectuées sur le champ du bois du faisan (Pheasant Wood en anglais) entre mai et septembre 2009. Elles ont permis d'exhumer ces 250 dépouilles, dont une grande partie ont été identifiées par l'institut d'archéologie d'Oxford.

Un musée moderne pour remplacer l'ancien

A la suite de l'ouverture du cimetière, la Commonwealth War Graves Commission et l'Etat australien se sont montrés intéressés par le projet de construction d'un musée commémoratif de la bataille.

Les différents partenaires se sont rapidement entendus et les premiers coups de pioches ont été donnés le 6 septembre dernier sur le terrain attenant au cimetière. Le chantier a pris une véritable allure avec le creusement des fondations (notre photo).

Ce musée devrait ouvrir ses portes en juillet prochain, 3 ans après l'inauguration du cimetière. Le bâtiment de 520 m2 sera sem-enterré, comme un blockhaus.  Un espace de 80 m2 sera dédié aux expositions temporaires. Le musée sera divisé en cinq thèmes: les techniques de fouilles, la guerre de tranchées, la bataille de la crête d'Aubers et de Neuve-Chapelle, la war room et des portraits de soldats.

Sont prévus également un cône de vue ouvert vers le clocher de l'église; un coin restauration et une boutique.

 

 

Plus de 3 millions d'euros

Trois personnes devraient être embauchées dont un directeur. Le budget s'élève à 3,25 millions d'euros financés par l'Australie, la Région, le Département, le ministère de la Défense, la communauté de communes des Weppes. Le sénateur Jacques Legendre aurait aussi versé une subvention tandis que la commune de Fromelles fournit le terrain.

La communauté de communes compte verser 10 000 euros pour le fonctionnement annuel, le reste étant financé par les ventes en boutique et les entrées. Elle table sur 35 000 entrées par an.

C'est l'aboutissement d'un projet lancé en 2003 par l'association Fromelles Weppes Terre de Mémoire (FWTM), qui a installé un premier musée dès 1990 sous les combles de la mairie.

Ce musée ouvert une fois par mois et à la demande aux groupes, fermera à la fin de l'année, avant le transfert des objets vers le nouveau site. Un équipement moderne attendu car il va développer dans ce secteur rural situé au nord-ouest de Lille le tourisme de mémoire bien exploité en Flandre belge.

D'ailleurs, Fromelles voit tout au long de l'année de nombreux visiteurs anglo-saxons, individuels ou en groupes,  venir découvrir le mémorial australien des Cobbers, le cimetière du VC Corner et désormais, celui de Pheasant Wood.

Sur le même sujet

Kamini revit la Belle Epoque à Mers-les-Bains

Les + Lus