Nieurlet : un homme accusé d'actes de barbarie

© Google maps
© Google maps

Un habitant d'Arras a été écroué mercredi pour des tortures présumées sur son ex-compagne pendant plus de 2 mois.

Par AFP

Un habitant d'Arras a été mis en examen par un juge de Dunkerque (Nord) et écroué mercredi pour des tortures présumées pendant deux mois et demi sur son ancienne compagne, avec la complicité de la mère de cette dernière, devenue son amante, a-t-on appris de source judiciaire.

Le principal suspect dans cette affaire, âgé de 29 ans, est soupçonné d'avoir notamment brûlé la victime, une habitante de Nieurlet (Nord, entre Dunkerque et St-Omer) âgée de 30 ans, à l'aide de cintres chauffés à blanc. Il l'aurait également forcée à ingérer des substances nauséabondes et l'aurait forcée à assister à ses ébats avec sa nouvelle amante. Cette dernière, âgée d'une cinquantaine d'années, a été mise en examen pour non-dénonciation de crime et également écrouée.

Secourue par une automobiliste

Les trois protagonistes de l'affaire habitaient le même logement, à Nieurlet. La victime n'a semble-t-il jamais tenté de s'enfuir. Elle a été secourue par une automobiliste, alors qu'elle était partie à pied faire quelques courses. Le principal mis en cause, déjà connu de la justice pour des faits de violences volontaires, n'a pas reconnu les faits.

Sur le même sujet

Les + Lus